Yangon ou Rangoon, une ville intrigante

Après un séjour prolongé à Hpa-An, nous avons filé à Yangon en espérant que l’état de Joris s’améliore. Le contraste entre Hpa-An et Yangon nous a frappé. C’est bien simple, rural et urbain n’ont jamais pu mieux se définir. De plus, la pauvreté à Yangon nous a pris aux tripes.

 

La mendicité des enfants

Dès la descente du bus, les taxis nous ont sauté dessus pour pouvoir faire leur business mais pas seulement, on a été accueillis pas plusieurs mains d’enfants et ça faisait depuis quelques mois qu’on avait plus été confronté à la mendicité des enfants!

Après une dure négociation avec le taxi à 6 000 kyats par personne pour nous amener en ville, l’horreur continuait. A chaque carrefour, une dizaine d’enfant se ruent sur les voitures pour laver les pare-brises. Ils viennent ensuite à coté de la fenêtre espérant recevoir un peu d’argent, leurs regards nous ont fait mal au coeur. 

Je ne sais pas si c’est la bonne manière de penser, mais nous préférons ne pas donner d’argent aux enfants mendiants. Puisque si les enfants reçoivent de l’argent, ils vont continuer à travailler au lieu d’aller à l’école. Malheureusement, nous savons que nous n’allons pas changer les choses mais nous ne savons jamais vraiment comment réagir face à ce type de comportement… Si jamais vous avez des conseils ou des expériences on est preneurs.

 

Une ville de contrastes

Etant donné que nous étions arrivés de nuit, nous n’avons pas pu voir grand chose. Le lendemain, on a bien compris qu’on était plus dans la campagne. La ville est bruyante (en même temps, ils passent leur temps à klaxonner), différentes odeurs surgissent par çi par là, les façades sont des plus moches même si on leur devine un passé flamboyant. Et puis par endroit, il y a des espaces vert agréables, des bâtiments coloniaux entretenus, des bâtiments neufs impeccables, des pagodes en or. Bref, on y perdrait la tête!

montage-yangon-batiments

 

Que visiter à Yangon?

Qu’on vous le dise tout de suite, il n’y a pas foule d’activité mais nous avons pris un grand plaisir à se balader et observer la vie des birmans dans ce grand bordel.  
Voici les principales attractions : 

  • La Paya Shwedagon : Ce temple situé sur une colline est tout simplement incroyable! Une pagode de 100m de hauteur recouverte de tonnes de feuilles d’or, de quelques diamants et autres pierres précieuses sur son sommet. Tout autour, des salles de prières toutes plus belles les unes que les autres avec des statues du Bouddha dans toutes les postures. L’entrée est chère (8000 kyats), mais difficile de trouver un temple plus impressionnant.

paya-schwadagon-yangon

  • La Paya Shaukhtatgyi : Ce temple présente une statue du Bouddha couché gigantesque! Elle n’est pas couverte d’or comme à Bangkok mais elle est bien plus grande : 65m contre 43m dans la capitale thaïlandaise.
  • La Paya Nga Htat Gyi : Encore une statue du Bouddha, cette fois-ci en position assise juste devant un décor en bois sculpté. Le temple en lui-même n’a rien de fou mais la statue sur ce fond en bois légèrement éclairé par le soleil est très photogénique!

temple-bouddha-yangon

  • Se promener et observer les bâtiments coloniaux : Yangon a gardé des bâtiments coloniaux anglais de l’époque. Une petite balade dans le centre permet de découvrir de jolis bâtiments parfois très bien conservés!
  • Le marché Aung San : Comme d’habitude dans les grandes villes, on va faire un tour au marché! Celui-ci est immense et il y a un peu de tout : vêtements, bijoux, souvenirs, etc. Camille a légèrement explosé le budget, on en dira pas plus…

marche-aung-san-yangon

  • Le lac et le musée des pierres précieuses : Le lac est en plein milieu de la ville et sur la carte il apparait immense. Nous avions prévu d’y faire un tour pour visiter le musée des pierres précieuses (on adore) mais nous n’en aurons pas eu le temps.
  • Un petit tour en train : Une ligne de train fait le tour du grand Yangon et permet d’observer la vie locale. Plusieurs arrêts sont possibles mais nous ne pouvons pas vous en dire davantage.

 

Transports 

Depuis Hpa-An, des bus desservent Yangon pour 12 000 kyats. Si vous vous arrêtez à Bago, ce sera la même somme.

Une fois arrivés au terminal, vous devrez prendre un taxi pour vous rendre en ville. Pour indication, nous avons payé 6 000 kyats/personne à l’aller et 2 250 kyats/personne au retour (nous avons demandé au personnel de l’hôtel de négocier pour nous un taxi et nous étions 4).
Une station de train est à environ 1 km du terminal mais nous sommes arrivés tard et il n’y avait plus de train. C’est surement une solution plus économique pour rallier le centre-ville.

 

Hébergement

Nous étions au Cherry Guesthouse, une auberge bien placée et confortable. La chambre double n’est quand même pas donnée : 25$, mais vous pourrez vous consolez avec le petit-déjeuner avec du beurre de cacahuète et du nutella : une tuerie!

 

Nourriture

Il y a de tout pour manger à Yangon : du birman, de l’indien, de l’européen,de l’américain … Une très bonne adresse pour manger de la cuisine birmane (Shan plus particulièrement) : 999 Shan Noodles. Leurs soupes et leurs nouilles sont délicieuses et à des prix abordables! (à partir de 1 000 kyats).

nouilles-birmanie-yangon

 

L’épisode de l’hôpital :

Lorsque nous étions à Hpa-An, Joris attrapa une mauvaise bactérie dans la nourriture. On suppose que c’était en mangeant un fried noodles. Bref, les médicaments pris dans une pharmacie ont aidé à supprimer la bactérie mais Joris se sentait toujours mal (poussées de fièvres, nausées, douleurs).

Le premier jour à Yangon s’est mieux passé mais finalement son état s’est empiré les jours suivants. Nous avons donc préféré se rendre dans un hôpital pour savoir ce qu’il en était vraiment.

La Birmanie n’étant pas connu pour son hygiène, nous avons pris un taxi pour nous rendre au SOS International Hospital, un hôpital international mais forcément plus cher. Il a eu de la chance car il a pu consulter un médecin français et c’était bien plus pratique pour communiquer. 

Au final, Joris manquait tout simplement de sucre après la bactérie, comme les enfants après un trouble digestif. Le lendemain tout allait mieux et heureusement. 

Si vous devez consulter, cet hôpital est propre mais par contre les prestations sont chères. La consultation et les médicaments nous sont revenus à 300$. Heureusement Chapka (notre assureur santé) nous a tout remboursé pour la deuxième fois pendant ce voyage. 

Généralement, les voyageurs n’apprécient pas vraiment Yangon qui n’a effectivement rien de sensationnel. Pourtant, les quelques trésors qu’elle renferme, la Paya Shwedagon en tête de liste, ne vous laisseront pas indifférents.

 

Pour voir plus de photos, c’est par ici.

6 Comments

  1. Bonjour les amis !
    quel périple… mais on a pas tout suivi : depuis quand JORIS est malade et qu’à t’il exactement ? on s’inquiète ….
    BISOUS A TOUS LES DEUX
    NICOLE ET Gérard

  2. J’ai un mois de retard, mais j’espère que tu vas mieux Joris!
    Pour les enfants, je suis sûre que ça me ferait limite pleurer, mais je pense que je ferais comme vous. Un de mes voisins était parti en Chine (c’était il y a genre 10 ans), et devant son hôtel il y avait des petites filles torses nues. Du coup il était parti leur acheter des vêtements. Résultat le lendemain, il y avait 3 fois plus de gamins devant l’hôtel qui l’attendait, y compris les même de la veille…. Enfin bref je pense que ce n’est pas à « notre échelle » que nous changerions la situation…

    • Ca va beaucoup mieux merci :D!
      Oui c’est vrai qu’il faudrait des actions à plus grande échelle mais cela dit, des actions ciblées peuvent améliorer les choses!
      Nous arrivons au Vietnam où nous allons notamment faire du suivi de parrainage d’enfants pour une association. Les enfants parrainés reçoivent environ 20€ par mois d’une famille française ce qui leur permet d’aller à l’école plutôt que de travailler dans les champs. C’est une action à laquelle nous croyons car elle aide vraiment et sur le long terme (parfois de la maternelle à l’université) plusieurs familles! :)

      • a oui? j’avoue que certains projets comme celui ci peuvent effectivement changer les choses

        • Oui! Et maintenant que nous sommes partis du Vietnam, je peux te dire que c’était absolument génial!
          On a rencontré plein de familles qui reçoivent des aides et elles sont magnifiques. Elles ont toutes la profonde envie de s’en sortir, vraiment top!
          Les articles arriveront bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>