Test – La révolution Lifestraw ou comment rendre l’eau potable!

Après un long moment d’absence sur le blog, on se remet en selle avec le test d’un produit peu commun, la gourde Lifestraw qui permet de rendre l’eau potable.
A votre tour, vous pourrez la tester grâce au jeu-concours prévu avec Baroudeur Altitude pour gagner votre gourde, elle est pas belle la vie!


lifestraw-camille

J‘avais déjà vu plusieurs vidéos sur la fameuse Lifestraw qui promettait de pouvoir boire l’eau n’importe où. Quand l’opportunité de tester ce produit s’est présentée, on a pas hésité une seconde!

Vous imaginez pendant vos randonnées ou même des treks sur plusieurs jours ne pas vous trimballer des litres sur le dos mais uniquement une gourde que vous pourriez remplir avec n’importe quelle eau sur votre chemin? Moi, je l’imagine très bien et ça me soulage déjà!

 

C’est quoi Lifestraw?

Lifestraw est le nom de l’entreprise qui a crée le système de filtration afin de rendre l’eau potable. Elle peut se présenter sous plusieurs formes, une paille ou une gourde.

La paille permet de filtrer l’eau directement à la source, c’est le même principe pour la gourde sauf que vous pouvez transporter l’eau. On a trouvé ce système beaucoup plus pratique pour nos futures randonnées car nous n’avons pas forcément accès à un point d’eau en permanence et cela permet de la stocker.

L’objectif est de rendre l’eau potable (je crois que vous l’avez compris). A la base, ce produit est destiné aux populations qui n’ont pas accès à l’eau potable et qui souffrent de graves maladies liées au traitement de l’eau inexistant. Cette paille a permis de sauver beaucoup de vie et nous sommes très sensibles à ces actions.

En effet, le système de filtration supprime 99,9% des bactéries, parasites et protozoaires. Par contre, il faut savoir qu’elle ne filtre pas les métaux lourds donc il vaut mieux ne pas boire de l’eau près d’une mine par exemple…

En achetant cette gourde vous contribuez également à ce super projet car une partie des bénéfices est reversée aux populations qui n’ont pas accès à l’eau potable.

Globalement, je trouve le principe super car de notre coté, nous avons accès à l’eau potable, mais cette gourde reste très pratique pour des randonnées ou même pour un voyage dans un pays où l’eau du robinet n’est pas potable. Cela évitera d’acheter je ne sais combien de bouteilles en plastique qui finiront je ne sais où et qui pollueront notre planète.

lifestraw-jojo

Franchement, on adore! Mais concrètement, ça donne quoi?

 

Le test de la Lifestraw

Le temps n’étant pas très fameux et nos jambes un peu capricieuses, on a testé la Lifestraw sans faire de randonnée. On s’est baladés un week-end pour tester la gourde à différents endroits.

Le fait d’aspirer permet de mettre le système de filtration en route. C’est vrai qu’il faut aspirer assez fort mais on s’y fait vite. Les premières utilisations sont un peu désagréables car l’embout en plastique a un gout assez fort mais on vous rassure dès le deuxième jour, le gout s’était atténué. Sinon, un charbon permet de réduire le goût de l’eau parfois gênant et en prime des résidus de produits chimiques.

Il est possible de filtrer environ 1000 litres avec ce système, y a de quoi faire! Après cette limite, il ne sera plus possible d’aspirer. Une sécurité très pratique pour être sur de ne pas boire une « mauvaise » eau.

La gourde a été testé dans l’Eyrieux (une rivière près de Valence), à un robinet d’eau non potable et au lac de Grâne..

Plusieurs semaines après ce test, nous sommes toujours en pleine forme, aucune maladie à déclarer, tout s’est très bien passé!
On ne peut que vous conseiller ce produit qui pour nous est une vraie révolution!

 

Et vous, vous connaissez Lifestraw? Vous avez déjà testé?

 

PS : Une gourde sera à gagner ces jours prochains sur Facebook grâce à Baroudeur Altitude. Stay Tuned!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>