Vin, singani & bonne bouffe à Tarija

Avant de remonter dans le nord de la Bolivie, on s’est offerts une petite escapade de 3 jours à Tarija, située dans le sud est du pays tout près de la frontière argentine. Entre randonnées, cascades, paléontologie et surtout dégustations de vins les plus hauts du monde, il y a de quoi faire!

 

Que faire à Tarija?

La dégustation de boissons alcoolisées

Commençons par le vin! C’est quand même pour ça qu’on est venu! En effet, Tarija compte plusieurs exploitations viticoles qui se targuent (à raison) de produire les vins les plus hauts de la planète. Presque toutes les exploitations se trouvent près du village de La Concepcion à quelques kilomètres de Tarija.

tarija-terrasse-vin

Pour vous y rendre plusieurs solutions :

  • prendre un tour à 120Bs qui vous emmènera visiter plusieurs caves et selon les formules vous pourrez en plus aller voir un canyon ou des cascades.
  • s’y rendre par vous même pour 14Bs aller-retour en transport collectif. En tout cas ne croyez pas les agences qui vous dirons que vous ne pourrez pas faire de dégustation sans eux!

Nous avons opté pour une troisième solution : un homme rencontré la veille nous avait promis de nous emmener avec d’autres copains de notre auberge pour 80Bs la journée entière pour visiter tous les sites d’intérêt de la région.

Bon finalement on s’est un peu fait avoir (et encore c’est un petit mot) car on a pas fait grand chose à part visiter une cave (Casa Vieja) qu’on aurait pu faire seuls et manger au restaurant… Si on a un conseil à donner c’est donc de prendre le bus pour La Concepcion. Les caves se feront un plaisir de vous recevoir et vous faire gouter leurs crus!

Si vous souhaitez rester sur Tarija, la Vinoteca propose aussi des dégustations à partir de 10Bs le verre (possibilité de réduire le prix si vous demandez des petits verres ;)). En plus le mec est génial et vous conseillera super bien! La Vinoteca vend également des bouteilles de vin, de singani et d’autres alcools locaux aux mêmes prix que les caves!

vinoteca-tarija-vins

De manière générale, on a trouvé les vins assez sucrés et on a pas vraiment apprécié ceux qu’on nous a fait gouter à la cave Casa Vieja. Par contre à la Vinoteca ils vous sortiront des bouteilles un peu plus âgées et d’exploitations plus modestes qui sont de petits bijoux! Notre coup de coeur : Aranjuez Tannat 2012. Sinon pour ceux qui apprécient les vins vieillit en fûts, vous allez vous faire plaisir (mais le prix de la bouteille grimpe rapidement, environ 80Bs)

degustation-casa-vieja-tarija

Concernant le singani qui est une eau de vie de raisin, vous pourrez également trouver de très bonnes bouteilles dans cette ville! Il existe 3 catégories : la bleue pour le singani bas de gamme, la rouge pour un singani meilleur et la noire pour une qualité supérieure. On s’est offerts une petite bouteille avec une étiquette noire qu’on se réserve pour une occasion spéciale 😉

vignes-tarija

 

La visite de la ville 

On va quand même vous parler un peu de la ville et de ses autres attraits car là ça commence à vraiment faire alcoolique, même si les boissons alcoolisées (vins, singani, lemoncello, etc) restent l’attraction phare de la ville!
La ville de Tarija nous a beaucoup plu, elle parait beaucoup plus calme que les autres villes et donne l’impression d’être plus développée. Les Tarijenos ont beau subir des moqueries de la part des autres boliviens, ils donnent à la ville une ambiance unique et paisible!

Flaner dans les rues est très agréable. Pour avoir un aperçu assez rapide de la ville, on a fait une petite boucle qui nous a permis de voir les points essentiels :

  • On est partis de la place centrale où il est possible de boire une bouteille en terrasse au soleil (c’était la première fois en Bolivie qu’on en a vu)! Bref, on vous rassure on a pas bu un coup avant de faire notre visite mais plutôt après pour se ressourcer 😉
  • Après, on a marché jusqu’à la basilique de San Francisco pour voir à quoi elle ressemblait. Autant dire qu’elle n’a rien d’exceptionnel! Les bâtiments historiques de manière générale sont bien moins jolis qu’à Sucre.
  • Vous commencerez bientôt à vous en apercevoir mais Camille est fan de tout ce qui est pierre précieuses. Et vu qu’il y avait un musée d’archéologie et de paléontologie qui était gratuit, on est allés jeter un oeil! Bon y avait rien de fantastique mais c’était quand même intéressants de voir des squelettes de dinosaures et des pierres provenant de toute la Bolivie.
  • Après avoir passé devant la Cathédrale, on est montés en direction de l’Eglise de San Juan. Juste au dessus, continuez sur le chemin piéton qui grimpe un peu pour accéder à un point de vue sur la ville. On a été un peu déçus car la vue était cachée par des arbres… Si vous voulez un meilleur point de vue, il parait que le mirador de la copa est plutôt sympa!
  • On a terminé par l’Eglise de San Roque qui est la plus jolie de Tarija mais qui encore une fois n’est pas sensationnelle.
    On ne l’a pas visité mais à ce qui parait ce serait un incontournable de Tarija : la Casa Dorada. Si vous y aller, n’hésitez pas à nous en donner des nouvelles!

balade-centre-tarija

Pour finir, le marché central est tout simplement un petit paradis pour les papilles! Le midi comme le soir vous pourrez y trouvez plats traditionnels (pique lo macho, sopa de mani, chorizo, etc.), fruits, gâteaux, et on en passe! Et même le matin d’ailleurs, ne manquez pas les crêpes qui ne coutent pas plus d’1Bs et qui changent du pain bolivien!

pique-lo-macho-bolivie

Le fameux pique lo macho!

 

Les environs de Tarija

Tarija déborde de possibilités d’excursions dans des parcs naturels. Il reste encore difficile de s’y rendre par soi-même mais à ce qui parait ça vaut vraiment le coup! Etant donné qu’on avait pas trop de temps, on a préféré se concentrer sur les environs de Tarija.
On avait lu qu’il y avait plusieurs cascades et un lac où il était agréable de se balader.

Une après-midi, on s’est rendus au lac San Jacinto où on a joué aux cartes pendant 2 heures après s’être baladés un peu (le lac est vraiment grand pour en faire le tour). Le lac n’est pas un incontournable mais on vous le conseille au coucher du soleil où vous pourrez diner dans un des restaurants accolés.
Pour vous y rendre, prenez un micro (3 Bs aller/personne) en face du Palais de Justice sur la rue Ingavi.

lac-san-jacinto-tarija

La cascade de Coimata est vraiment jolie, on y est passés rapidement car on devait prendre notre bus mais on vous conseille d’y passer une après-midi. Il y a 2 cascades qui se succèdent et à notre passage, il n’y avait personne. A savoir : l’été, l’entrée est payante!
Pour vous y rendre, il y a un collectivo qui part du marché campesino (7Bs aller/personne).

cascade-coimata-tarija

 

Transports

Vous pouvez vous rendre à Tarija en bus depuis Tupiza en 6h. La route est majoritairement non goudronnée mais les tarifs sont plutôt accessibles (on a payé 40Bs/personne).

Préférez le bus de jour car en prenant un bus le soir, vous arriverez vers 3-4h du matin quand rien n’est ouvert sur place… En plus le terminal de Tarija n’est pas fermé donc vous vous gèlerez comme ça nous est parfois arrivé… 
Depuis Sucre le trajet est plus long mais la route est goudronnée!

vue-bus-tarija

 

Hébergements

On a vraiment pas eu de chance sur ce coup là… On avait pourtant choisi un postal recommandé par le Lonely et c’était pas terrible.

On vous déconseille donc l’Hostal Zeballos qui a des chambres pas terribles, une Wifi (quand elle fonctionne) peu performante et pas de prises pour recharger ses appareils. Le personnel n’est pas non plus génial et vous enverra directement vers une agence si vous demandez un conseil touristique!
Pour info, le prix est de 60Bs par personne ce qui reste cher par rapport au service fourni.

 

Au final, on est un peu mitigés sur notre venue à Tarija. D’un coté on s’y verrait bien vivre pour sa tranquillité mais en même temps c’est ici qu’on a vécu de mauvaises expériences en tant que « portefeuille vivant »!
On conseille malgré tout de s’y rendre car rien que la dégustation des vins est vraiment pas mal! Dans tous les cas, Tarija n’est pas en réserve, elle regorge de potentiel grâce aux parcs nationaux qui ne sont pas encore accessibles pour les touristes.

4 Comments

  1. Je pense que à moins d’aller/revenir vers l’Argentine, cette étape fait un peu détour, c’est peut être aussi pour ça qu’elle est souvent zappée! en tout cas la dégustation de vin ça à l’air pas mal!

  2. Merci pour cet article plutôt complet !
    On est en ce moment à Tarija et on se demandait quoi faire. Maintenant on en sait un peu plus :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>