Vaincre sa phobie des serpents en Australie

L’Australie est un pays avec une faune riche et quand on y est allé en 2012, je pensais plus aux kangourous et koalas qu’aux serpents. On a du en croiser un en six mois et demi et ça m’allait très bien, j’avais pas besoin de plus…

Un jour, au mois de février 2013 pendant qu’on parcourait les routes du bush dans le Queensland en s’arrêtant un peu pour visiter les villes minières, Joris s’est mis à lire le Lonely. Il a lu qu’à Mount Pleasant, il y avait un monsieur qui soignait la phobie des serpents. Comme d’habitude, j’ai râlé, dit que c’était impossible, que je ne ferai jamais ça… Bref, c’était HORS DE QUESTION qu’on fasse un détour de 100 bornes pour soigner ma phobie !

phobie-des-sepents-python

Sauf que j’ai pas vraiment eu le choix. En arrivant dans le village, il n’y avait qu’une vingtaine de maisons. On s’attendait à ce que le « musée du serpent » soit un peu plus mis en avant. Après avoir toqué à plusieurs portes, on a nous a dirigé vers une maison comme toutes les autres ! M. serpent n’avait pas l’air d’être là, son voisin est venu nous aider et l’a appelé. En 5 minutes il est arrivé et là ce fut LE MOMENT DE STRESS SUPER INTENSE !

.

Le M. serpent sort de sa maison avec ce grand python à tête noire de 2 mètres autour du cou, il serre la main à Joris et en à peine une seconde il se retrouve avec autour du cou. Ma seule réaction fut de reculer d’au moins dix mètres pour réaliser ce qui était entrain de se passer.

Après avoir réussi à m’approcher, j’ai du mettre 20 minutes à réussir (oui réussir, pour moi c’était vraiment une grande épreuve) à toucher la peau du serpent. 20 minutes plus tard, M. serpent m’a convaincu de le tenir autour de mon cou avec lui qui tenait la partie avec la tête. J’étais tétanisée !!!! Alors que Joris s’amusait et était aux anges

Pour nous rassurer (enfin pas vraiment), il a ouvert son hangar et il nous a montré sa collection, il en avait une bonne dizaine. Et franchement y en avait il faisait vraiment pas rire. Et c’est pas les plus gros qui font le plus peur… Il nous a conseillé de ne pas trop s’en approcher quand même. Joris ça le tentait mais moi franchement j’avais eu ma dose !

phobie-des-serpents-australie

Tout ça pour dire, je suis réellement contente d’avoir surpassé ma peur car j’ai réussi à le tenir seule pendant quelques minutes sans avoir l’air paniquée (en même temps, j’avoue qu’il était pas trop nerveux).

M. serpent est vraiment compréhensif envers les phobiques et n’hésite pas à donner de son temps. Ce fut une très belle rencontre. On a voulu lui donné un petit quelque chose pour cette inoubliable expérience mais il nous a répondu que me voir dans cet état et avoir réussi à me faire tenir le serpent était sa récompense !

Pour ceux qui ont la chance de pouvoir se rendre dans cet endroit qui n’est pas du tout touristique, le détour en vaut la peine. Ca reste l’un de nos meilleurs souvenirs d’Australie. On est conscient qu’on peut faire cette expérience dans pleins d’autres pays mais nous c’était là et on ne le regrette pas !

.

Vous avez déjà tenté l’expérience? Racontez-nous !

2 Comments

  1. Hey,

    Sympa le blog, je le suis depuis un petit moment déjà et pour moi le départ est prévu en septembre.

    Je voudrais savoir où ce trouve ce Mr Serpent. J’ai le lonely 3è édition et je pense bien ne pas avoir vu l’article qui parle de lui.

    Vraiment cool si vous me donniez l’info 😉

    thibaut

    • Salut Thibaut,
      Tu as bien raison de vouloir rencontrer M. Serpent, c’est une rencontre inoubliable!
      Pour t’expliquer un peu plus. C’est au nord du Queensland dans une ville qui s’appelle Mount Surprise.
      Enfin c’est plus un village qu’autre chose 😉 Le M. s’appelle Russell et il est super sympa!
      N’hésite pas si tu as d’autres questions 😉
      A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>