Notre premier trek au canyon de Colca!

La côte péruvienne nous ayant un peu déçus, on s’est dépêchés d’arriver à Arequipa pour préparer notre trek dans le canyon de Colca. C’est d’ailleurs un des canyons les plus profonds au monde, enfin il se bat avec son voisin le canyon de Cotahuasi! 

 

Notre passage à Arequipa

On avoue on est un peu passés vite dans cette charmante ville. Pourtant, il y a pleins de musées et d’églises à visiter. Pour notre part, on s’est juste promenés dans le centre, découvert les églises et profité des marchés!

Il y a pas mal de choses qui sont payantes et assez chères. 

Pour nous, on pense qu’il vaut mieux visiter la Cathédrale et le monastère par contre c’est assez cher!
Le monastère coûte 40S/personnes, quant à la Cathédrale, une visite guidée vous permet de monter sur son toit pour environ 20S. Si vous ne voulez pas forcément monter, allez-y à l’heure de la messe pour ne pas payer!

plaza-armas-arequipa

La place d’armes avec vue sur la Cathédrale!

 

Premier trek de notre vie dans le canyon de Colca

Le titre en dit déjà beaucoup : ça a été dur, très dur! On a fait notre premier trek en indépendant mais avant de vous en dire plus, on va vous raconter notre soirée juste avant le départ qui a bien failli nous empêcher de partir le lendemain dans le canyon…

 

Un trajet sans argent

En gros, on arrive à Cabanaconde qui est le lieu de départ du trek sans argent! On s’en est rendus compte au terminal d’Arequipa mais aucune carte ne fonctionnait dans les distributeurs… Après un trajet où on aura imaginé tous les scénarios possibles, on arrive à Cabanaconde et par miracle un hôtel proposait d’échanger contre des euros! On vous le dit, on a eu chaud!

 

Une soirée inoubliable 

Après s’être remis de nos émotions, on a voulu manger un petit morceau vers 19h et au final, on aura plus bu que mangé! On croise des français qui nous disent :

Si vous voulez gouter un bon pisco, allez au bar à 100 mètres. C’est deux quechuas, ils sont trop cool!

Forcément on entend ça, on y va sans réfléchir! Je frappe à la porte on rentre dans une pièce qui devait faire 5m carré. Bon, on voulait gouter le pisco sour pour la première fois mais ils en avaient pas, on s’est laissés séduire par un cocktail fait maison à base de pisco : UNE TUERIE! Du coup, on a remis ça une deuxième fois puis une troisième fois! Avec Fanny, on a convaincu les garçons de prendre un dernier verre et après coup c’était peut-être une erreur!

Bref, la soirée dégénère complètement, les tables s’en vont, le son monte, tout le monde danse et le pisco coule à flot! On s’est carrément éclatés!

soiree-cabanconde

LE SEUL GROS PROBLEME : Quand on est partis à 1h30, on rejoint notre hôtel et BIM la porte était fermée. On a essayé de toquer fort, encore plus fort mais rien n’y changeait on allait devoir passer la nuit dehors (alors qu’on avait payé la nuit à 30S par personne…).

On s’est résolu à retourner au bar, ils ont essayés de nous aider à ouvrir la porte et après 30 minutes d’essai, ils nous ont proposés de dormir dans leur bar! Franchement c’était vraiment trop gentil et je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais cette soirée fait partie des meilleures de notre vie!

 

Jour 1 : Un départ difficile – 3h30 de marche principalement en descente

On se réveille vers 7 heures et on fonce à notre hôtel pour finir notre nuit (on aura dormi 2 heures de plus au final). Finalement, après une bonne douche et la préparation des sacs, on partira à midi en direction du bas du canyon. Et on peut vous dire que même si on avait pas pris la tente et les matelas, le sac était lourd. On avait pas du tout l’habitude de marcher avec un gros sac à dos…

canyon-trek-descente

Le trajet de Cabanaconde jusqu’à Llahuar se divise en trois parties : 

  • De la place centrale, il faut suivre le mirador et longez le haut du canyon sur la gauche. Cette partie est assez plate!
  • Ensuite, une descente interminable vous amènera tout en bas du canyon. A la droite du pont, ne ratez pas le geyser, il est possible d’y descendre mais vu qu’on est partis un peu tard on s’est abstenus!
  • Pour finir la route jusqu’à Llahuar, il y aura une petite montée sur une route puis vous plongerez à nouveau vers un autre pont et 100 mètres de montée plus tard vous serez arrivés au village de Llahuar!

Il ne vous restera plus qu’à profiter des bains chauds au fond du canyon. L’eau est à 39° et c’est tout simplement un régal pour détendre le corps! Bon j’ai tenté la douche froide pour me rincer  des micro-organismes juste après et ça réveille…

eaux-chaudes-colca

Le soir vous aurez la possibilité de prendre un repas (soupe + plat sans viande + thé) pour 10S/personne.

 

Jour 2 : On pense que c’est le pire! – 5h30 de marche avec beaucoup de dénivelé positif!

Le deuxième jour commence mal pour moi avec un gros bleu sur l’épaule. Ca a vraiment été dur pour entamer la première montée. Finalement avec les encouragements de Joris, je serai arrivée en haut jusqu’au village de Llahita. 

Je pensais que le plus dur était passé pour cette journée mais en fait non pas du tout.
Pour monter jusqu’au village de Fure, il y a un chemin qui se sépare après avoir traversé le pont! Sur conseil d’un guide rencontré, on a pris celui de droite et franchement on l’a senti passé. On est montés super haut dans le canyon pour ensuite redescendre un peu jusqu’au village. On se serait abstenus de grimper trop haut…

en-mode-fatiguee

Si vous passez par là, tentez le chemin de gauche, soi-disant il y a plusieurs chemins qui se séparent mais franchement une fois la montagne contournée, le village de Fure est en pleine ligne de mire et difficile de se perdre! Et surtout la montée se rapproche d’une cascade bien mignonne!

Sachez qu’à Fure, il est possibile de continuer 1h30(aller) en direction d’une cascade. Bon, on a pas tenté parce qu’on était vraiment fatigués et aussi car la pluie était au rendez-vous…

Avant de manger (repas à 15S/personne), j’ai testé la douche froide au tuyau, un sacré souvenir glacial!!! Bref, si vous souhaitez y aller, sachez qu’il n’y a qu’une personne dans ce village qui peut accueillir environ 20 personnes. On ne sait pas s’il est possible de réserver car on ne l’a pas fait et on a eu de la chance car mine de rien, on était 17 au total!

 

Jour 3 : Les jambes se dégourdissent – 6h30 de marche

Celui-là je vais m’en souvenir, j’ai passé une nuit affreuse à gémir à cause d’une forte fièvre! Mais au réveil, je n’avais pas le choix il fallait partir de ce village car personne ne serait venu me chercher.

Avec BEAUCOUP de motivation et surtout un sac plus léger (merci à Joris qui s’est chargé comme un boeuf pour m’aider à avancer), on est partis en direction de San Joachim (au final, en voyant le village de l’oasis qui était plus proche avec ses piscines, on a vite changé nos plans)!

 

Le trajet commencera par longer la montagne en hauteur puis rejoindra la route principale en direction du village de Mallata. Après, vous pouvez continuer à San Joachim ou directement descendre à Sangalle! On vous conseille d’arriver assez tôt pour profiter un minimum de la piscine. On est malheureusement arrivés pile au moment où le soleil passa derrière les montagnes… 

On vous laisse juger par vous même la beauté du cadre : 

piscine-sangalle-oasis

 

Jour 4 : Le plus dur reste à faire – 5h de marche en total dénivelé positif

Heureusement, ma fièvre était passée, j’ai pu entamer la montée à 7h du matin! Au début, tout allait super bien, il faisait frais, on montait à notre rythme! On pensait qu’on était presqu’en haut mais des français nous ont vite démoralisés en nous disant qu’il nous restait 1h30 avant d’arriver en haut du canyon.

Ca et la chaleur je crois que ça nous a mis un coup et je commençais à vraiment plus en pouvoir. Malgré les pauses, notre rythme diminuait et je peux vous dire que cette montée nous aura achevés! C’était peut-être pas la plus difficile mais après 3 jours de marche dans les pattes c’est vite compliqué!

Après beaucoup d’efforts, de pauses et de désespoir, on est arrivés en haut du canyon à 11h30, il ne nous restait plus que 20 minutes jusqu’au village de Cabanaconde! 

derniere-montee-canyon

On s’est payés un petit resto avec un bon morceau de viande bien mérité avant de partir pour Chivay où on a passé la nuit!

 

Préparation du trek

Pour ce premier trek, nous n’avons pas voulu partir en totale indépendance. Je m’explique, nous avons fait le choix de ne pas dormir en tente et de manger dès que nous le pouvions chez l’habitant pour limiter le poids de nos sacs à dos.

Nous avons pu dormir dans tous les villages sans aucun problème et manger au minimum le soir chez l’habitant. Pour les autres repas, nous avions prévu les 4 petits-déjeuners et les 2 premiers déjeuners. Pour le troisième déjeuner, nous avons acheté de quoi nous faire des sandwichs dans une tienda. 

Pour vous donner une idée, on a pris avec nous : 2 paquets de pain de mie1 pot de confituredes bananesau moins 1 kilo de fruits secs (abricots, raisins, figues, pruneaux, bananes et aussi des cacahuètes caramélisées) – des gâteaux secs salés et sucrés3 boites de thon2 paquets de jambon et 1 bouteille d’eau de 2l qu’on remplissait au fur et à mesure.
Ca va surement vous paraitre beaucoup mais nous étions 5 donc il fallait bien prévoir en conséquence!

En terme de matériel, nous n’avons pas pris nos matelas et tentes puisque cela n’est pas nécessaire pour cet itinéraire.
Il y avait dans notre sac : les bâtons de randonnée 1 duvet1 drap de sac1 trousse de toilette avec les essentiels – 1 trousse de pharmacie avec quelques médicaments et trucs de secours (ne pas oublier le Micropur pour rendre l’eau potable!) – 1 couverture de survie – quelques vêtements (polaires, imperméable, 1 tee-shirt, 1 legging pour le soir, 1 paire de chaussette, 1 sous-vêtement de rechange et 1 maillot de bain) – sans oublier l’appareil photo et quelques bricoles : anti-moustique, lampe frontale, rouleau de papier toilette, lunettes de soleil, chapeaux, crème solairebonnet et gants.

A votre tour ;)

A votre tour 😉

 

Transports

Nazca- Arequipa : Comme on vous l’avez raconté dans notre article sur la côte sud, Nazca relève complètement du piège à touristes… En plus ça a failli mal se passer quand on a voulu prendre le bus. Bref, il y a plusieurs compagnie qui font ce trajet et vous n’aurez surement pas de mal à trouver un bus si vous vous y prenez un peu à l’avance!
On a eu de la chance d’avoir un bus qui s’arrêtait là pour se remplir à 60S/personne!

Arequipa – Cabanaconde : Plusieurs bus partent dans la nuit ou en début de journée. Comptez 17S/personne pour ce trajet de 6h!

Cabanaconde – Chivay : Renseignez-vous sur les bus car ils ne sont pas forcément nombreux à faire ce trajet. Le prix est de 5S/personne.
Si vous continuez vers Puno ou Arequipa, arrêtez vous après Chivay à l’embranchement de la route entre ces deux villes pour attraper un bus!

 

Hébergement

Arequipa : On a pas réservés une seule nuit et on a un peu regretté en arrivant à Arequipa en plein milieu de la nuit. Un taxi nous a emmené dans un hôtel à 30S/personne pour quelques heures de sommeil…

1ère nuit canyon : Nous avons dormis au Llahuar Lodge qui possède des bassins d’eau chaude! L’happy hour de Pisco Sour vaut le coup car ils vous apprendront surement comment faire le cocktail national! Prix de la nuit : 20S/personne.

2ème nuit canyon : Fure, petit village avec une seule habitante, très sympathique! Les habitations sont sommaires mais le cadre vaut vraiment le coup! Prix de la nuit : 20S/personne.

3ème nuit canyon : A Sangalle de Oasis, un endroit paradisiaque mais un peu plus touristique! Cadre tropical avec piscine et douches chaudes!!! Prix de la nuit : 25S/personne

Chivay : Un hôtel vraiment pas cher à 20S/personne à deux pas du terminal de bus et 10min du centre!

canyon-colca-cabanaconde

 

On a vraiment adoré ce premier trek en semi-indépendance dans le canyon de Colca! L’effort était intense et difficile par moment mais les paysages époustouflants en valaient la peine! En plus, on a eu la chance de pouvoir observer des condors à plusieurs reprises même si c’était assez rapide…

9 Commentaires

  1. Bonjour à vous deux et bien quel périple ,bravo pour la démerde .
    Bisous à vous deux

  2. super article encore une fois! 🙂
    Nous, nous l’avions fait par agence car cela nous permettait de passer 3 jours dans un groupe « international »: des argentins, un allemand, des français, un mexicain, une hollandaise etc.. Des supers personnes, des souvenirs et des contacts pour la vie 😉

    • Salut Kevin, c’est aussi pas mal de passer par une agence, ça permet de faire des connaissances et d’avoir droit à quelques services plutôt pas mal! Il faudra qu’on essaye une fois au moins!
      Merci pour le compliment 😉
      A bientôt!

  3. Il est sympa votre article, dans le sens où on sens vraiment votre sincérité, même si c’était beau, c’était aussi dur! parfois dans les récits de trek on a l’impression qu’on fait ça les doigts dans le nez! chapeau!

  4. Mélanie et Vincent

    Trop superbe ce trek à Colca! Ca rappelle de bons souvenirs! 🙂
    Avec l’auberge où on dormait, ils nous avaient proposé d’aller à Cruz del Condor (ou un truc du style…) pour observer ces magnifiques oiseaux! Alors c’est très touristique mais ça vaut vraiment la peine! Les condors volent très proche de nous et y’en a tout plein! 🙂 Mais faut bien compter de rester là-bas de 8h à 10-11h pour bien en profiter!

  5. Mélanie et Vincent

    Et à Arequipa, c’est vrai que c’est cher mais le monastère vaut plus que la peine d’être visité!! C’est un chef-d’oeuvre d’architecture! 🙂 On a aussi visité le musée de la momie Juanita et on conseille vivement pour en apprendre plus sur les coutumes incas!

    • Surement qu’on regrette un peu de ne pas avoir visité le monastère. Par contre, pour le musée de la momie Juanita, j’étais pas encore prête à observer des momies… Et au final, j’en ai quand même vu dans d’autres musées comme le musée Inca de Cuzco (10S/personne) et le musée archéologique à La Serena (gratuit).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *