Nos premiers pas aux Philippines : A la rencontre des requins-baleines!

Dernière ligne droite avant notre retour : les Philippines! Dès notre arrivée, nous avons pris la route vers le sud pour entamer notre programme chargé.

 

Legazpi : Le parfait Mayon!

Situé à une bonne douzaine d’heures de Manille en bus, Legazpi est une ville qui n’a pas grand intérêt en elle même. D’ailleurs il n’y avait pas des masses de touristes, tout le monde nous regardait étrangement. Camille attirait tous les regards avec ses cheveux blonds bien plus que d’habitude et les locaux nous souriaient tout le temps.

Le principal attrait de la région est en fait le volcan Mayon. Toutes les activités se concentrent en effet autour de ce volcan et de son cône parfait!

Magnifique!

Magnifique!

Pour notre part, on s’est limités à une ballade sur le port et au point de vue de l’église pour admirer ce géant. Nous savions que mai était le mois le plus chaud, mais on ne s’attendait pas à de telles chaleurs! Entre 10h et 15h, impossible de faire quoi que soit à part trouver un endroit avec la clim…

Si vous venez à une autre période ou si vous avez beaucoup de courage vous pourrez notamment :

  • Grimper sur le volcan : Le Mayon culmine à 2462m et on peut le voir des kilomètres à la ronde tellement il est impressionnant! L’ascension vous demandera 2 jours aller-retour et il faut comptez au moins 7500pesos/personne (150€). Vous ne pourrez pas aller jusqu’au sommet à cause des fumeroles toxiques qui s’en échappent. La dernière éruption a eu lieu seulement en septembre 2014 et c’est un des plus actifs du pays!
  • Le point de vue de l’église de Cagsawa : Cette église en ruine a été enseveli lors d’une éruption du volcan en 1814. Vous aurez une vue imprenable sur le Mayon, on a adoré! L’entrée vous coutera 30pesos.
  • Grimper sur Lignon Hill : Cette colline permet elle aussi d’avoir une vue sur le volcan et la ville de Legazpi. Comptez 30 minutes d’ascension.
  • Faire du quad : Cette activité est très prisée pour explorer les pentes du volcan et découvrir de nombreux paysages et points de vue.
  • Se balader le long de la mer : Après le port commercial de Legazpi, une route passe devant un centre commercial. Continuez et prenez la digue sur votre gauche. La vue sur la baie, les ferrys et le volcan en arrière plan n’est pas mal pour le coucher du soleil!

Pour cette première étape nous avons été un peu flemmards avec la chaleur écrasante qu’il faisait dans la région! On conseille de venir ici peut-être lors  d’une autre saison pour en profiter un maximum.

 

Donsol : À la recherche des raies mantas et des requins-baleines!

Nous avons continué notre route vers le sud pour rejoindre Donsol. La ville est notamment connue pour ses sites de plongées et la possibilité d’y rencontrer le plus grand poisson du monde!

Le premier jour, je me suis lancé dans une journée plongée pour découvrir les richesses du coin. La région est réputée car il est possible d’y voir des raies Mantas et d’autres poissons pélagiques. Les deux centres de la ville proposent des plongées « spéciale raies Mantas ». Malheureusement, ça ne s’est pas très bien passé pour plusieurs raisons.

Dès le début, le centre m’a demandé de payer un peu plus cher car je n’avais pas assez d’expérience et qu’il me fallait un instructeur pour moi seul (il est vrai que le site où se trouvent les Mantas n’est pas facile). Etant donné que la journée commence par une plongée « test » dans un jardin de corail, j’aurais préféré qu’ils me mettent un instructeur pour moi après cette plongée et évaluation de mon niveau. Au final, comme ils ont vu que je me débrouillais bien, ils m’ont mis avec un groupe, j’ai donc payé pour rien du tout.

Les deux plongées suivantes ont lieu à Manta Bowl. Le site est une patate exposée au courant qui monte du fin fond de l’océan jusqu’à -22m. L’objectif est d’aller se poser dessus et d’attendre de voir passer les raies et autres gros poissons qui viennent soi disant se faire nettoyer.

Les instructeurs s’y sont assez mal pris pour les deux plongées. Ils nous ont d’abord fait nager pendant 15min avant d’arriver au premier site. On s’est accroché 5min dans le courant sans rien voir. Ensuite ils nous font nager contre le courant pendant 10min, puis on se pose 5min au deuxième site avant de remonter. Evidemment, il faut être très chanceux pour voir quelque chose dans ces 10min d’observation. Et comme ils nous font nager contre le courant, les plongées n’ont pas duré plus de 35min…

Enfin, je ne crois pas que le site soit une station de nettoyage du tout. Le fond est rocailleux et tous les coraux sont morts à cause de la pêche à la dynamite. Les raies viennent peut-être ici pour la nourriture, mais pas pour se faire nettoyer car il n’y a pratiquement pas de faune.

Je pense que plutôt que de vendre ce site de cette manière, ils devraient l’ouvrir seulement aux plongeurs confirmés et plonger avec un mélange enrichi en oxygène pour rester plus longtemps. Si tel avait été le cas, ça m’aurait évité de dépenser 5500pesos pour rien (comptez 4500 sans guide « personnel »).

Dans la journée, Shanna et Benjamin de Voyageurs amoureux nous ont rejoints à Donsol. Pour notre première journée ensemble, on s’est fait plaisir!

Nous sommes partis tôt le matin pour tenter de nager avec un requin-baleine, le plus gros poisson de la planète! Il suffit pour cela de se rendre au centre d’écotourisme et de former un groupe de 6 personnes. Ensuite, un guide vous emmène et vous explique ce qu’il faut et ne faut pas faire pour ne pas déranger les requins. Bien qu’ils ne mangent que du plancton, ils peuvent quand même vous faire mal. Avec une taille pouvant atteindre 18 mètres pour plus de 30 tonnes, vous comprendrez qu’ils peuvent vous amochez, notamment avec leur queue énorme et puissante.

Une fois sur le bateau, un guetteur est posté en hauteur et cherche les ombres ou les ailerons de la bête (c’est d’ailleurs bien plus facile de les repérer quand il fait soleil)!

Au bout de 30 minutes, notre guetteur repère une ombre. Le bateau se met sur la trajectoire de la bête! Tout le monde saute à l’eau avec le guide, sauf Camille qui n’était pas encore rassurée… Et là, nous tombons sur un « petit » d’environ 6 mètres, incroyable! Nous avons nagé avec lui seulement quelques secondes car il faut vraiment palmer à fond pour les suivre mais c’était quand même génial!

Une fois remontés sur le bateau, d’autres groupes nous avaient rejoint et nageaient avec l’animal. nous avons donc pu le suivre et l’observer encore 3 autres fois! Le guide a tenue la main de Camille et l’a convaincue de sauter avec nous, elle a évidemment adoré!

Après l’avoir perdu de vue, notre guetteur en a tout de suite repéré un autre, cette fois-ci beaucoup plus gros : au moins 12 mètres! Nous sommes arrivés en plein sur sa trajectoire et quand j’ai vu tout le monde s’écarter, j’ai compris j’étais juste en face de sa tête énorme, un moment flippant!

Merci aux Voyageurs Amoureux pour les images!

Après deux ou trois rencontres similaires avec d’autres requins plus ou moins imposants, nous nous préparions à rentrer quand le guetteur à repéré une ombre. Nous voilà à l’eau pour admirer un nouveau requin d’environ 10 ou 11m. Cette fois, il nageait tranquillement près de la surface. Le guide amenait Camille juste au dessus de la tête avec moi à ses côtés! Nous étions si près qu’il était presque possible de le toucher. Cette rencontre a durée au moins 10 minutes tellement le requin était tranquille. A la fin, il a fait un virage serré, nous a montré son ventre et s’est enfoncé dans les profondeurs de la baie, la cerise sur le gâteau, c’était génial!

Au final, nous avons sauté 11 fois du bateau en 3h avec à chaque fois, une observation! On a vraiment eu beaucoup de chance et surtout une bonne équipe qui s’est tout le temps débrouillée pour qu’on soit quasiment le seul bateau autour des requins!

Evidemment, ce sont des animaux sauvages, leur rencontre n’est donc pas assurée à 100%. Le centre d’écotourisme vous en dira plus et vous pourrez consulter leurs statistiques du mois.
Pour vous rassurer : Sur le mois précédent notre venue, chaque bateau avait pu observer au minimum 3 fois les requins (11 fois au maximum).

requin-baleine-donsol

Cette excursion coûte 680pesos par personne hors matériel. Il vous faudra louer palmes, masque et tuba si vous n’en possédez pas. Le tarif de notre hôtel était de 200pesos par kit PMT complet en bon état (contre 300 au centre d’écotourisme).

La baie de Donsol est idéale car elle est riche en plancton (d’où une mauvaise visibilité) et de faible profondeur, les requins sont donc souvent à la surface en train de manger. Un autre site pour rencontrer presque à coup sur cet animal incroyable est Oslob sur l’île de Cebu.

Cependant, on ne vous le conseille pas car cet endroit a mauvaise réputation. Les requins sont nourris pour être attirés. De ce fait, ils ne migrent plus et développent des carences à cause de leur inactivité et de la faible nutritivité de ce qu’on leur donne. Ils vivent donc moins longtemps.

Forcément, la visibilité est meilleure, les chances de voir le requin sont plus élevées et le tarif est plus bas, mais la nature est négligée.

A Donsol au contraire, les requins ne sont pas là toute l’année. Il faut venir entre février et juin pour avoir la chance de les observer. Le centre d’écotourisme de la ville est soutenu par la WWF et l’excursion nous a semblé respectueuse pour les animaux.

 

Transports

Aux Philippines, les transports c’est pas facile! Il est assez dur de trouver des infos fiables et récentes sur les bus et bateaux.

Pour le trajet Manille – Legazpi, nous avons pris un bus de la compagnie Philtranco depuis le terminal de Pasay (il y a deux terminals à Manille). Le trajet a duré 13h et nous a couté environ 795 pesos/personne.

Donsol n’est qu’à 1h de Legazpi en minibus pour 100pesos. On essayera de vous faire payer en plus pour votre sac, refusez si c’est le cas. A ce prix, ils vous déposent directement à votre hôtel.

Pour les petits trajets, le mode de transport local est le tricycle, une sorte de moto avec un side-car aménagé!

 

Hébergement

Dans cette région des Philippines, les hébergements sont assez bon marché. Nous avons souvent trouvé des chambres avec climatisation (obligatoire vu les chaleurs) pour 800pesos ou moins.

Cependant, à Manille et à Legazpi, nos hôtels n’étaient pas terribles…

A Donsol, on vous conseille le Jollee Beach Resort avec des propriétaires très sympathiques, situé juste à côté de la plage et qui coute seulement 800pesos avec la clim!

selfie-volcan-mayon-legazpi

 

Nous avons adoré nos premiers jours aux Philippines! Legazpi et son volcan gigantesque ont été une belle entrée en matière. Quant à Donsol, on ne pourra jamais oublier nos multiples rencontres avec les requins-baleine, un animal incroyable sur tous les points!

6 Comments

  1. ouahou quelle chance! en effet c’est mieux si on peut les observer en respectant l’environnement!

  2. Quelle formidable expérience quand même…

  3. ça c’est vraiment une expérience inoubliable, génial!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>