Les îles du Lac Titicaca côté péruvien

On s’est payés une petite excursion de deux jours pour visiter les îles du lac Titicaca! Le plan d’eau navigable le plus haut du monde à de quoi faire rêver, même si par moment nous avons été légèrement déçus.

 

Comment y aller?

Pour se rendre sur les îles du lac, il vous faut d’abord aller à Puno. Ce port péruvien n’a pas beaucoup d’attrait mis à part qu’il est le point de départ pour explorer le lac côté péruvien!

Même en haute saison, nous n’avons pas eu besoin de réserver. Il suffit de se rendre au port qui se trouve à 15min de marche du terminal des bus. Soyez-y vers 7h ou 7h30 car tous les bateaux partent entre 7h15 et 8h du matin!

Il y a plusieurs formules à des prix différents suivant le nombre d’île que vous comptez visiter. Nous avons choisi un pack avec 3 arrêts :

  • Les îles Uros qui sont des îles flottantes construites par l’homme en roseaux.
  • L’île d’Amantani, un peu plus loin où nous avons passé la nuit.
  • L’île de Taquile pour la dernière matinée.

Ce tour s’effectue en 1 jour et demi : le premier matin on visite les îles Uros et l’après midi l’île d’Amantani. Le second jour, on part à 8h pour Taquile afin d’y faire une petite promenade et après le déjeuner on part pour Puno afin d’y être vers 15-16h.

Nous avons payé 30S/personne pour le bateau ainsi que 30S pour l’hébergement dans une famille sur l’île d’Amantani. Les repas dans la famille sont compris! C’est à dire le déjeuner à l’arrivée, le diner et le petit-déjeuner du lendemain. Le dernier repas et l’eau ne sont pas pris en charge.

bateau-lac-titicaca

J’en profite pour conseiller un hôtel à Puno qui est notre nuit la moins chère du pays. L’hôtel, en plus d’être très abordable possède des douches chaudes avec pression (ce qui est assez rare pour être souligné)! Je ne me rappelle plus du nom mais il se trouve juste en face du terminal des bus, idéalement situé pour aller au port en 15min, au marché en 10min et à deux pas pour prendre son bus le lendemain! La chambre double avec SDB partagée est au tarif imbattable de 25S!

 

Le trajet en détail

Départ au petit matin du port de Puno! Le trajet jusqu’aux îles flottantes d’Uros est assez long, et pour cause, les bateaux ne sont pas du tout des speedboats comme on peut l’imaginer! Les grandes distances qui séparent les îles se font en petit bateau de pêcheurs et c’est donc long, voire très long…

On est arrivés sur une des nombreuses îles en roseau vers 10h. Ces îles sont vraiment incroyables! Elles ont été construites par des communautés qui cherchaient à fuir leurs agresseurs sur la terre ferme. Leur mode de vie se perpétue depuis, en tout cas c’est ce qu’ils disent.

iles-uros-titicaca

On a eu droit à une explication sur la construction de telles îles qui demande un travail colossal! La pêche et la chasse sont évidemment au centre de leur survie sur ces petits bouts de « terre ». Et la confection d’artisanat leur permet d’avoir un petit plus. Anciennement vendu sur la côte, c’est maintenant directement les touristes qui viennent à eux. Elle est pas belle la vie!

montee-mecs-amantaniLa fin de matinée est consacrée au trajet jusqu’à l’île d’Amantani. A notre arrivée, un seul bateau dans le port. On s’est dit que ça allait être super authentique. On a vite déchanté quand on est monté au sommet de l’île avec les hordes de touristes! L’île pourrait quand même être authentique avec juste un peu moins de monde dessus car les habitants ont l’air de vouloir conserver leur mode de vie traditionnel et on a presque retrouvé un bout de Bolivie où les cultures sont ultra-présentes!

Le panorama depuis le sommet est juste magnifique! Les portes en pierres sont géniales et le coucher de soleil auquel on a assisté était splendide!

coucher-soleil-amantani

Notre famille d’accueil était sympathique quoi que peu présente et pas vraiment enclin à répondre à nos interrogations sur la vie d’ici. En plus j’ai chopé une bactérie en mangeant des trucs bizarres qu’ils nous ont préparé…

Le lendemain matin nous sommes partis tôt vers la dernière île : Taquile. Elle se trouve à environ 2h de bateau de la précédente et je peux vous le dire, quand on a passé la nuit aux toilettes à rejeter le repas de tous les côtés, ce n’est pas marrant!

titicaca-ile-taquile

Cette île est assez similaire à Amantani. Les habitants avaient l’air de conserver leurs traditions peut être encore plus! Par exemple les hommes portent un bonnet d’une couleur différente suivant s’ils sont célibataires, amoureux ou mariés!

Les paysages sont tout aussi géniaux qu’à Amantani. Le bleu profond du lac à la lueur du petit matin est tout simplement magnifique!

La ville principale possède un restaurant qui est la propriété de tous les habitants : les recettes sont partagées et chacun y travaille à tour de rôle! On a bien aimé le principe alors on s’est pris un menu. Je n’ai malheureusement pas pu gouté la célèbre truite du lac Titicaca mais selon Camille et Max, elle est délicieuse (et elle avait l’air)!

titicaca-truite

Nous sommes finalement partis en début d’après midi pour un trajet retour interminable de 3h vers Puno où nous étions bien crevés!

 

Notre ressenti

Comme je vous en ai parlé au début de cet article, certaines choses nous ont déçus dans ces deux jours. On nous avait conseillé de plutôt visiter le célèbre lac du côté bolivien avec par exemple l’isla del Sol ou de la Luna. C’est en effet un gros regret de ne pas avoir pu faire cette option car le côté péruvien nous a déçus! Mais si vous ne pouvez pas vous y rendre, n’oubliez pas la péninsule Capachica qui selon plusieurs détours est un peu plus préservée du touriste!

Nous avons d’abord trouvé qu’il y avait trop de monde sur les îles. Quand je dis trop de monde j’entend trop de touristes! Je pense qu’une limite devrait être mise au lieux d’être attiré par l’appât du gain.

En plus, tout est tourné vers la consommation des touristes! A tout moment on nous proposait toutes sortes de choses à acheter. Sur toutes les îles, l’artisanat est présent et on nous pousse à en voir encore et encore! Par exemple, sur l’île d’Amantani , notre famille nous a gentiment dit de monter au sommet de île car il y avait une cérémonie. En fait pas du tout, c’était simplement un prétexte pour passer devant les dizaines voire les centaines de vendeurs qui s’installent tous les jours à cet endroit!

En parlant de la famille d’accueil, on avait demandé si on pouvait sortir le soir pour aller voir la vie nocturne du village et boire une bière! Ils nous ont dit que c’était mort et qu’il fallait mieux rester là. On a ensuite appris par d’autres touristes qu’il y avait une fête superbe où ils ont pu danser et revêtir des costumes traditionnels. On a pas compris pourquoi ils ne voulaient pas qu’on y aille…

lac-titicaca

On a aussi quelques doutes sur Uros (les îles en roseau). On ne sait pas vraiment si les habitants vivent dans ces conditions ; chassent, pêchent et reconstruisent incessamment les îles abimées par les hordes de touristes, où s’ils mettent leur costumes le matin et viennent sur l’île pour faire l’attraction et vendre leur artisanat.

Enfin, on a un peu été dégoutés par l’attitude de certains touristes qui parlaient super mal aux habitants avec un ton incroyable. On a en même vu qui payaient une gamine de 5ans pour prendre une photo avec et la manipulait dans tous les sens (les habitants n’aiment pas trop être photographiés)…

 

Le lac Titicaca et ses îles font rêver beaucoup de voyageurs. C’est vrai que les paysages sont magnifiques et que la magie opère quand on se pose devant un coucher de soleil comme rarement on ait pu voir! Mais on conseille tout de même d’aller visiter le côté bolivien sur l’isla del Sol par exemple qui, de l’avis de tous les voyageurs qu’on a rencontré, est paisible et authentique à souhait!

6 Comments

  1. Ces iles ne semblent pas manquer d’intérêt tout de même…

  2. Après votre description, je pense que j’aurais été déçue aussi. Heureusement les paysages eux sont vraiment sublimes!

  3. C’est clair qu’il y a beaucoup de touristes … Nous les avions faits en 2003 puis de nouveau en 2014 lors de notre TDM et en effet, on a constaté du changement … Par contre, nos familles étaient super à chaque fois et oui c’est dommage que vous n’ayez pas assisté à la fiesta :( Vous y retournerez, côté bolivien cette fois car c’est clair que c’est quand même moins touristique … enfin à date …

    • Salut MJ,
      Merci pour ton commentaire :)
      Pour les familles je pense que c’est la faute à pas de chance… En plus la fête avait l’air sympa à ce que nous ont dis les autres!
      Ca c’est sur que la prochaine fois ce sera côté bolivien! On regrette de ne pas s’être donné le temps d’y passer.
      Bonne continuation en tout cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>