Un tour sur le lac Inle

Dernière étape de notre séjour en Birmanie, le Lac Inle où nous avons découvert les environs en bateau et vélo. La vie sur le lac est très intéressante et l’ambiance est reposante.  On vous explique comment l’explorer et notre ressenti mitigé sur ce site déjà trop touristique.

 

Que faire à Inle?

Il y a évidemment le lac à visiter mais aussi d’autres curiosités dans les alentours qu’on ne voit pas en faisant le tour sur le lac en bateau.
Une autre option consiste à louer un vélo, partir sur le côté est du lac et traverser en bateau pour revenir par le côté ouest (ou l’inverse).

 

Le tour en bateau

C’est la sortie la plus courue pour visiter le lac et ses villages flottants. Le départ se fait au matin depuis Nyaungshwe, relié à un canal de 5km au lac.

Tout de suite après le canal, on arrive sur le lac immense! L’eau devient plus claire et l’ambiance du matin est sympa pour les photos! Les célèbres pêcheurs en équilibre sur leur barque n’ont pas tardé à faire leur apparition.

Malheureusement, ils étaient pour la plupart assis sans faire grand chose. Premiers doutes sur leur véritable profession… Et ces doutes se sont confirmés quelques instants plus tard quand des bateaux se sont arrêtés près d’un groupe de pêcheurs et qu’ils se sont par magie mis à l’action… En fait je pense que certains sont payés pour faire joli sur les photos grâce à l’argent du billet touristique…

Après les avoir aperçus, nous avons fait un stop dans le village flottant de Maing Thauk. La balade en bateau entre les habitations et les jardins est intéressante. on découvre un mode de vie hors du commun. Les habitants vivent dans des maisons sur pilotis et n’ont d’autre choix que de se déplacer en barque.

Notre chauffeur s’arrête et nous indique un marché (à 300m de marche à coté du lac). Il est assez intéressant car il présente de l’artisanat comme souvent mais aussi de la nourriture. Les locaux se mêlent aux touristes venus en nombre et l’ambiance est bon enfant!

Après être remontés à bord, nous avons fait un détour par les jardins flottants avant d’aller manger. En effet, les habitants cultivent directement salades, tomates, etc. sur le lac en faisant flotter les plantations remarquablement!

L’après midi est en grande partie consacrée à la visite de plusieurs ateliers d’artisanat. Dans différents villages flottants, on peut découvrir le tissage de la soie et du lotus, la fabrique de cigares, le travail de l’argent, etc. J’ai trouvé ça intéressant même s’ils poussent à acheter en fin de visite. C’est d’ailleurs pour ça que Camille n’a pas trop apprécié.

Dernier arrêt, le monastère des chats sauteurs. Apparemment ils ont dressés des chats pour un spectacle qui a lieu lorsqu’un gros groupe débarque. On ne l’a pas vu et d’ailleurs on est restés à l’extérieur du monastère car c’était le début de la galère pour Camille (mauvaise bactérie intestinale).

Sur le chemin du retour, on a aperçu de vrais pêcheurs. Un plaisir pour les yeux!

Au final j’ai trouvé le tour sympa car on découvre les paysages du lac, les différents villages flottants et leur artisanat. C’est vrai que c’est assez touristique, le pilote nous emmène là où il a ses habitudes et on ne peut pas vraiment personnaliser. On a par exemple demandé à faire le tour dans l’autre sens pour ne pas faire comme tout le monde, c’était complètement inenvisageable pour lui!

 
Le tour en vélo

Il est possible de louer un vélo pour se promener près du lac puis le traverser pour poursuivre la balade sur l’autre rive.

Le circuit classique consiste à aller jusqu’à Maing Thauk en passant par une exploitation viticole, de traverser le lac jusqu’à des sources thermales puis de remonter vers la ville où plusieurs monastères se visitent.

Vu la chaleur et notre départ tardif, on s’est réfugiés au Red Mountain Estate, une exploitation viticole de la région. Situé en haut d’une colline, le lieu est calme et la vue superbe! Leur petite terrasse est parfaite pour une dégustation de vin (3 000 kyats)!

Elle permet de tester 4 vins différents mais franchement il n’y en a aucun qui nous a marqué (ou peut-être que l’on devient trop exigeants). 😉 La mission que le VandB nous a donné de gouter les vins et bières du monde n’est pas toujours un franc succès.

Les employés vous feront sans doute visiter l’exploitation ultra moderne gratuitement et même si les vins ne sont pas exceptionnels, c’était quand même bien sympa rien que pour le cadre et la vue sur les environs!

 

Infos pratiques sur le tour en bateau

Tout d’abord il ne faut surtout pas réservez un tour avec votre hôtel ou une agence qui prendraient une commission. Allez directement près du canal qui conduit au lac et négociez avec les propriétaires de bateaux!

Chaque bateau peut accueillir jusqu’à 5 ou 6 personnes, le prix étant divisé entre tous. Pour notre part, nous étions avec Philippe, un voyageur rencontré à Mrauk U. Le bateau nous a couté 15 000 kyats soit 5000/personne. On a trouvé ça raisonnable pour une journée entière!

Le départ se fait aux alentours de 8h, c’est presque déjà trop tard! Je vous conseille de réserver la veille et de convenir de partir tôt, de manière à ne pas suivre tous les autres bateaux qui partent entre 8h et 8h30…

 

Transports

Depuis Mandalay nous avons mis 8h en bus de nuit pour un tarif de 10 000 kyats/personne. Le trajet est assez difficile vers la fin car on passe des montagnes avec plein de virages, impossible de dormir!

La location de vélo à notre hôtel coûtait 1000 kyats la journée. Le soir on pouvait les emprunter gratuitement pour aller manger en ville, plutôt sympa.

Comme à Bagan, un billet touristique vous sera vendu entre Taunggyi (où les bus s’arrêtent généralement) et Nyaungshwe. Ce billet coute 10$/personne pour une validité de 5 jours.

Nous ne l’avons pas pris car notre bus est arrivé à 3h du matin donc le guichet était fermé et il ne s’est pas arrêté. Il nous a déposé directement dans le centre-ville de Nyaungshwe, une bonne surprise!

 

Hébergement

Nous étions au Win Nyunt Hotel et franchement, n’y allez pas! Ils ont intoxiqué tout l’hôtel avec leur petit déjeuner, on pense que cela vient de la cuisine située sous les toits… Camille a d’abord été malade sur le lac Inle le premier jour. En demandant le lendemain, on s’est rendu compte que 6 autres clients étaient dans le même cas et je n’y ai pas échappé non plus…
Nous vous le déconseillons pour cette raison même si la famille qui tient l’hôtel est gentille comme tout!

 

Au final nous n’avons pas d’avis tranché sur le lac Inle. Camille n’a pas vraiment aimé en partie à cause de la maladie… Pour ma part je n’ai pas été transcendé non plus. Le lac et les villages sont beaux c’est indéniable, mais je pense que c’est déjà trop touristique. Les bateaux se suivent, ils nous arrêtent uniquement dans des attrapes touristes, les pêcheurs sont parfois des acteurs, etc.
Pensez-vous que le lac Inle a déjà perdu de son charme d’antan ou au contraire qu’il est toujours authentique?

 

Pour voir plus de photos, c’est par ici.

6 Comments

  1. Nous on a adoré le lac Inlé. Peut-être y avait-il moins de monde quand nous y étions (Novembre 2014) mais notre bateau a toujours réussi à nous emmener là où il n’y avait personne. Les artisans n’ont jamais essayé de nous forcer à acheter…. les paysages sont grandioses… Et puis oui c’est touristique c’est vrai, mais est ce que tout ce qui est touristique est à bannir?? ahaha enfin heureusement tous les goûts sont dans la nature :-)!!! En tout cas on suit (le plus possible) votre aventure…la nôtre s’achève dans 2 petites semaines … après preque deux ans!!! Entre excitation et nostalgie notre coeur balance :-)!!! Peut-être à un de ces jours autour d’un « apéro-voyageurs »!! Bisous

    • Salut Flo :)
      Vu le nombre de touristes supplémentaires chaque année, vous deviez surement avoir moins de monde au lac Inle. Enfin, la différence ne doit pas être folle non plus. 😉 Je pense que dans notre cas, nous n’avons tout simplement pas eu de chance.
      En tout cas, les lieux touristiques sont loin d’être à bannir. S’ils le sont, c’est pour une raison. Et puis, si on me disait de ne pas aller au Machu Picchu car c’est touristique, je le ferais quand même. Ca reste mythique! :)
      On espère bien vous rencontrer après votre magnifique périple. On rentre le 25 mai pour notre part, on va surveiller les « apéros-voyageurs » dans notre région. Des bisous! 😉

  2. J’avais déjà lu certains avis négatifs sur cette histoire de « faux pêcheurs », c’est vraiment dommage! mais bon!
    En tout cas je trouve que les paysages sont quand même supers beaux!

  3. Enfin quelqu un qui dit la verite sur inle…. Une usine a touristes…

    Marre de tous ces blogs qui disent que tout est genial avec aucune critique…

    • Merci Nico pour ton commentaire et ton soutiens! :)
      C’est vrai qu’on a tendance à améliorer les choses quand on raconte nos aventures mais là c’était vraiment abusé! On ne pouvait pas dire que c’était tout beau tout rose alors que le symbole même du lac que sont les pêcheurs n’étaient que des figurants…
      A bientôt ici ou ailleurs! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>