Le bilan de nos 54 jours au Chili

Quasiment 2 mois passés au Chili et un gros coup de coeur pour ce pays, ses paysages et ses habitants! Il est maintenant temps de dresser le bilan sur ce pays d’Amérique du Sud qui nous a emerveillé!

 

Rappel de notre itinéraire

Après quelques mésaventures au Pérou et 35h de bus, nous avons rejoint le nord du Chili à Arica! La ville frontalière n’a rien de fou mais elle est idéale pour s’essayer au surf, ce que j’ai fait!

Prochaine étape et pas des moindre : San Pedro de Atacama. Elle permet d’explorer de nombreux sites alentours qui sont tous plus surprenants les uns que les autres!

laguna-piedras-rojas

Direction ensuite La Serena, plus de 1200km en stop avec Juan, un camionneur juste super, il nous a même montré le désert fleuri! Finalement, nous avons rencontré de nouveaux amis Charlotte et Bruno à La Serena avec qui nous avons exploré la vallée de l’Elqui et les Îles Damas, un très bon souvenir et de superbes rencontres avec Elisabeth et Bernard!

Toujours en stop, on est descendu à Valparaiso avec Javier, un autre camionneur qui nous a ensuite invité chez lui à Santiago. On a tout simplement adoré Valpo et ses graffitis!

tag-coline-valparaiso

On avait ensuite pour ambition de descendre petit à petit vers le sud. C’était sans compter la rencontre avec Rodrigo qui nous a pris en stop et gardé chez lui, à Requinoa,  pendant 3 jours où nous avons découvert la tradition du rodéo et des barbecues!

Finalement on a tracé jusqu’à Pucon pour explorer les parcs naturels de la région des lacs. Puis nous avons poursuivit sur Puerto Varas pour y découvrir les nombreux volcans des alentours.

volcan-villarica-huerquehue

Encore et toujours en pouce, nous avons parcouru la Carretera Austral en découvrant les merveilles de la Patagonie avec les sublimes caves de marbre!

Une petite excursion en Argentine plus tard en compagnie de Myriam & Gordon, nous voilà à Torres del Paine pour marcher sur les sentiers mythiques du parc, puis Puerto Natales, à l’extrême sud (ou presque) du pays!

torres-del-paine

Retour à Santiago en avion et départ quasi immédiat pour l’Île de Pâques où nous avons passé une semaine géniale à découvrir les mystères de l’île!

sunset-ile-paques

Petite escale à Santiago avant de quitter l’Amérique du Sud pour la Nouvelle Calédonie avec la larme à l’oeil…

Comme d’habitude, la vidéo qui retrace notre itinéraire à travers les magnifiques paysages du Chili! (PS : n’oubliez pas de vous abonnez à notre chaine pour voir nos dernière vidéos avant tout le monde!).

 

Parlons budget

Le Chili peut vite coûter cher si on ne fait pas attention! Mais comme on a fait du stop presque tout le temps, on a réussi a être dans les clous, bien mieux que prévu même! Nous comptions dépenser 32€/jour/personne. Finalement le Chili nous aura coûté 27,5 €/jour/personne.
En réalité, nous avons dépense 29€/jour/personne car nous avons du racheter du matériel que l’on nous a volé au Pérou.

Pour une fois les dépenses sont à peu près équilibrées avec le transport en nette baisse grâce au stop et la catégorie divers qui est un peu trop élevée à cause des lunettes que Camille a acheté (les même qu’elle s’était fait volé au Pérou)!

Attention: ne retirez pas dans la banque Santander qui prend 5 000CH de frais à chaque retrait contrairement aux autres banques!

Le taux de conversion moyen sur la durée de notre séjour : 1€ ≅ 770CH

budget-chili

 

Exemples de dépenses

Un repas dans un resto pas cher : 1500CH/personne.
Un repas dans un resto normal (plats comme le saumon ou une bonne pièce de boeuf) : 7000CH/personne.

Une bière artisanale : à partir de 900CH.
Une bouteille d’eau : 700CH.
A noter : l’eau est potable au Chili, vous pourrez même la boire directement dans les rivières dans le sud du pays.

 

Transports

On avait l’habitude de détailler tous les grands transports avec leurs coûts et leur durée mais comme on a pratiquement tout fait en stop, ça sera un peu moins précis pour cette fois…

stop-chili

Arica – San Pedro de Atacama (environ 10h) : 12 000CH/personne en semi-cama très confortable, bus de nuit.
Valparaiso – San Antonio (3h) : 4 200CH/personne en bus normal de jour.
Rancagua (sud de Santiago) – Pucon (9h) : 13 400CH/personne en semi-cama avec chauffage de nuit.

Conseil: réservez les transports à l’avance, les prix seront bien moins chers!

Si vous souhaitez vous déplacer en avion dans le pays, renseignez-vous auprès de LAN ou de SKY qui proposent régulièrement des promotions très avantageux pour les vols internes. Nous avons payé seulement 44 000CH/personne pour un Punta Arenas – Santiago

 

Logements

Quand on débarque du Pérou et de la Bolivie, les prix paraissent très chers au Chili! Heureusement ce n’est pas non plus inabordable. On a toujours essayé de comparer en arrivant sur place ou demandé conseil avant car sinon ça peut vite grimper!

On s’en est bien sorti niveau budget pour le logement, notamment grâce au camping sur l’Île de Pâques mais aussi grâce à nos amis camionneurs qui nous ont hébergés à plusieurs reprises! Cependant en Patagonie, il est très difficile voire impossible de trouver une chambre double à moins de 20 000CH.

route-camion-stopNotre nuit la moins chère : 7000CH/personnes à Pucon ainsi qu’à La Serena.
Notre nuit la plus chère : 15000CH/personnes à Arica.
Une nuit insolite : dormir dans une remorque de camion (merci Juan!), on y dort d’ailleurs super bien à condition d’avoir le minimum du matériel de camping.

 

Nos meilleurs hébergements

La Casa de Maria à La Serena : tout simplement un des meilleurs hébergements qu’on ait eu! Maria est géniale, très accueillante, sa famille aussi! Elle vous fera même des machines à laver gratuites! Pour 7000CH/personne c’est parfait!

Hostel Bravo à Pucon : un petit chalet douillet avec chauffage et café à volonté un peu à l’extérieur du centre mais près d’un supermarché! Personnel cool et chambre double pour les couples à 7000CH/personne!

Donde Kike à Puerto Natales : petite auberge toute neuve avec un chauffage qui marche du tonnerre et un propriétaire qui connait bien le parc Torres del Paine! 10000CH/personne.

Camping Mihinoa à l’Île de Pâques : Marta et Roger vous accueilleront bien dans ce camping en bord de mer avec vue sur le coucher de soleil! En plus ils sont francophones! 6500CH/personne si vous avez votre matériel, 7000CH sinon alors pourquoi s’encombrer!

 

Activités

Les excursions coutent très chères au Chili! Par exemple, à San Pedro de Atacama, tout est loin et cher! Le mieux est de louer une voiture et de partager les frais, mais comme on a pas trouvé d’amis sur place, on s’en est mis pour cher… Au final, les tours de ce genre avec tous les types de touristes mélangés et aucune personnalisation du circuit nous déçoivent de plus en plus et on essaye dorénavant de les éviter au maximum.

 

 

Infos pratiques

Les langues

Au Chili, la langue officielle est l’espagnol. Cependant, le pays est assez développé et l’anglais est de plus en plus utilisé dans les lieux touristiques.

A l’île de Pâques, il y a pas mal de polynésiens ce qui permet de pouvoir parler un peu français.

 

Le visa touristique

Comme souvent en Amérique du Sud, les français n’ont pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 90 jours au Chili!

Attention cependant à ne pas amener de nourriture, de plantes, et plein d’autres trucs qui sont précisés sur le formulaire à l’entrée de la frontière! Si vous avez un doute, cocher « oui » car si vous mettez « non » et qu’ils trouvent quelque chose, l’amende est salée!

Conseil : Si vous avez des housses de sac, mettez les! Certains douaniers nous ont laissés passer sans nous fouiller désespérés de devoir tout déballer.

 

Le climat

Le Chili est très étendu et possède presque tous les climats! Le chaud et sec du désert dans le nord au froid extrême et l’humidité de la Patagonie…

chaud-froid-chili

Tout le long des Andes, les volcans, parfois en activités, nous ont enchantés! C’est là qu’on se rend compte qu’on est rien face à la puissance de la nature et ça c’est dépaysant!

 

La sécurité

On ne s’est jamais senti en insécurité au Chili, mais alors jamais! Même à Santiago, il suffit de ne pas aller dans les quartiers malfamés et vous serrez à l’aise en toutes circonstances!

Le seul élément à prendre en considération est la nature, le Chili étant situé entre deux plaques terrestres est beaucoup plus sensible aux tremblements de terres, réveils de volcans ou tsunamis. Mais ne vous inquiétez pas, les habitants sont habitués et nous ont de suite rassurés lorsque nous avons vécu un tremblement de terre. 

Il existe 4 règles essentielles : 

  • Se placer sous les portes qui font souvent partie des murs porteurs, ne pas rester à l’extérieur si des fils électriques vous tombent dessus ou à l’intérieur si les murs s’effondrent.
  • Préférer les maisons en bois plutôt qu’en pierre. Le bois est plus souple et résiste mieux face aux tremblements de terre.
  • Parfois après un tremblement de terre, si l’épicentre est situé dans la mer, l’alarme à tsunami se déclenchera et il faudra se rendre sur une colline jusqu’à la fin de l’alarme.
  • Et surtout rester calme! Mis à part des dégâts matériels, le Chili est préparé à ce genre d’évènements alors il n’y a pas de quoi paniquer. Même si je vous avoue que je n’ai pas vraiment respecté cette règle… 

 

La nourriture

On a été emballés par la nourriture chilienne. Bien qu’elle comporte des similitudes avec le Pérou ou la Bolivie, les plats sont tout de même plus variés! On y consacre d’ailleurs un article ici. Le tout à arroser avec une bonne bière artisanale Patagone!

bieres-camille

 

Quelques trucs qui nous ont marqués

Comme j’en parlais tout à l’heure, le Chili est victime d’évènements naturels forts chaque année, voire même plusieurs par an. Nous avons ressenti une sensibilisation au changement climatique importante dans ce pays. Les habitants trient leurs déchets, suppriment les sacs plastiques (sud du pays), se montrent inquiets. 
Le contraste avec la Bolivie ou le Pérou est vraiment marqué, ce sont deux mondes bien différents sur ce sujet et nous vous encourageons à faire attention en voyage pour que chacun contribue à sa manière…

Si vous avez un problème au Chili, les locaux se feront une joie de pouvoir vous aider (bien sur, il y a toujours des exceptions). De manière générale, nous avons trouvé les Chiliens très généreux. Notre approche dans ce pays fut bien différente grâce au stop. Et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons tant aimé notre séjour!

rodrigo-chapeau-requinoa

En cas de pépins ou simplement si vous rechercher un numéro, une adresse ou autre, appelez James Bond au 007 (non, ce n’est pas une blague)!

Si jamais vous revenez avec des pièces de 100 pesos et que vous ne savez pas quoi en faire, vous pouvez les utiliser à la place des pièces de 1€ dans les bornes automatiques.

Ah oui, méfiez vous de toutes les montagnes! Nous avons appris qu’un volcan n’est jamais réellement éteint au Chili. Certains se réveillent après plus de 9 000 ans d’inactivité. C’est pour ça qu’ils parlent de volcans endormis et non pas éteints!

piedras-rojas-atacama

Ce n’est qu’un au revoir!

 

Je crois que vous l’avez compris, nous sommes tombés sous le charme du Chili, ce pays nous a émerveillé grâce à ses paysages et les habitants nous ont fait preuve d’une générosité inattendue. La seule chose que nous pouvons réellement vous recommander c’est d’aller voir par vos propres yeux!

8 Comments

  1. Super votre bilan! en tout cas, vous l’aurez compris, vous m’avez vraiment donné envie d’essayer le stop! En tout cas au Chili! :)

  2. Haaaaa….. J’arrête de vous lire pour ce soir… Sinon je repars demain! Super votre vidéo!!!

  3. c est avec grand plaisir que nous revisitons votre blog;magique, merveilleux, on aime tout!
    Et aussi l e moment de vous souhaitez de belles fêtes de fin d ‘année mais le decor est deja planté pour tout reussir;
    Nous arrivons d eMarseille, et d un Noel sous un temps estival!
    Les nouvelles d evalpo sont bonnes et 2016 verra le retour de notre expat, on ne sait pas pour combien d etemps!
    on vous embrasse te on vous attend un de ces joues par ici
    A bientot
    Elisabeth et dominique

    • Salut à vous deux!
      Ca fait plaisir d’avoir de vos nouvelles! En effet le décor fait la différence cette année!! Même si loin de la famille ce n’est pas toujours évident.
      Mis à part ça, tout va pour le mieux ici! Nous partons vers la Thaïlande demain matin! 😀
      Nous vous souhaitons de bonnes fêtes à tous les deux!!
      A bientôt!! :)

  4. Bonjour !

    J’ai découvert il y a peu de temps le blog, et je suis fan ! Merci de partager toutes ces informations ! Je prépare un voyage en Amérique du Sud (Bolivie et Chili) et je me pose quelques questions sur le change d’argent. Vaut-il mieux changer des euros en monnaie du pays, ou des dollars ? Je vois souvent le dollar comme monnaie de référence sur plusieurs blogs de voyageurs français, ce qui m’a intrigué.

    Merci d’avance

    Morgane

    • Salut Morgane !

      Merci pour ton commentaire 😀
      En Bolivie et au Chili, on te conseille de prendre directement la monnaie de ces deux pays! A la limite garde quelques dollars au cas où mais sinon ce ne sera pas nécessaire 😉
      Le dollar n’est pas du tout la monnaie de référence. On peut certes l’échanger partout mais toutes les transactions peuvent se faire dans la monnaie bolivienne ou chilienne donc pas d’inquiétude :)

      A bientôt et bon voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>