La Suisse, un véritable coup de coeur!

Cachée au milieu de l’Europe, la Suisse révèle bien des surprises. Si l’on n’avait pas rencontré des Suisses pendant notre voyage, nous n’y aurions probablement pas mis un pied aussi rapidement. Le niveau de vie est cher mais les paysages sont incroyables et laissent sans voix. En 7 jours, nous avons survolé le pays et nous n’espérons qu’une chose, c’est d’y retourner.

 

Nos découvertes

Parce qu’il existe pléthore d’endroits incroyables en Suisse, voici ceux que nous avons visité :

Le Cervin

Quand tu arrives à Zermatt, la station touristique piétonne au pied du Cervin, tes yeux sont omnibulés par cette montagne impressionnante qui se dresse face à toi. Pour en profiter pleinement (et amortir le billet de train pour s’y rendre), on a randonné sur un flanc de montagne face au Cervin.

La randonnée que nous avons choisi (un peu au hasard) est « La randonnée des 5 lacs ». Il en existe pleins d’autres et vous trouverez tous les sentiers expliqués gratuitement à l’office du tourisme près de la gare de Zermatt. La randonnée des 5 lacs permet d’obtenir des paysages fabuleux avec le Cervin en arrière plan. Rassurez-vous, la randonnée est très bien indiqué par des panneaux et elle est facile puisqu’il n’y a que de la descente. On a choisi de monter jusqu’à Blauherd puis de redescendre en suivant le sentier des 5 lacs jusqu’à Sunnegga avant de redescendre à Zermatt en funiculaire.

Comptez 4 heures pour effectuer cette randonnée sans compter le temps du repas. On a choisi de pique niquer devant le premier lac et franchement la vue est incroyable, jugez-en par vous-même!

lac-cervin-valais

Faites attention au temps car le Cervin ne se dévoile pas facilement. On a été chanceux de l’avoir vu car le temps était nuageux par contre à partir de 14h, le temps s’est couvert et le spectacle était fini.

Au fait, vous saviez que le logo de Toblerone représente le Cervin?

Pour les prix, ça revient chère la journée (rappel : 1€ = 1,1CHF) :

  • Train aller-retour pour Zermatt depuis le parking : 16,40CHF/personne
  • Téléphérique pour monter jusqu’à Blauherd depuis Zermatt : 30CHF/personne
  • Téléphérique pour descendre jusqu’à Zermatt depuis Sunnegga : 16CHF/personne
  • Parking à pour 5 heures : 9 CHF/personne

Sans compter le pique-nique (environ 5CHF/personne) et l’essence (très chère en Suisse, surtout le Diesel), on arrive à une dépense d’environ 153CHF la journée à 2. Heureusement, le spectacle en valait largement la peine!

 

Sion et ses vignes perchées

Le Valais est une région coincée entre deux blocs de montagne, cela donne l’impression d’être coincés mais à la fois protégés au beau milieu. De chaque coté sur les flancs de montagnes, il y a des vignes de partout et c’est bien la première fois qu’on en voit d’aussi escarpées. On plaint les ramasseurs pendant les vendanges. Bref, en parlant de vin, on s’est laissés aller à une petite dégustation chez Cornulus à Savièse. Franchement, le vin est délicieux mais les prix…  C’est de la folie! 21CHF pour une bouteille normale de blanc, c’est le prix d’une très bonne bouteille en France.

Pendant une journée nuageuse, on est partis visiter le château de Tourbillon et la basilique de Valère situés sur des collines en plein centre de Sion. Nos amis nous avaient dit que pour des français on serait surement déçus mais nous on adore les ruines et les châteaux. Forcément, on a été conquis par l’endroit avec une vue incroyable sur tout le Valais. Le centre de Sion est également très mignon, on a apprécié s’y promener. Pour information, la visite est gratuite par contre le stationnement près du centre est forcément payant (comptez 3CHF pour 3h).

 

Le glacier d’Aletsch

Le plus grand glacier des Alpes est en Suisse. Il mesure pas loin de 23km. La grande langue qui se faufile entre les deux montagnes est impressionnante. On a du mal à croire que le glacier est si grand mais ça nous avait fait le même effet en Patagonie avec le Perito Moreno.

Le glacier d’Aletsch nous a laissé sans voix, la perspective d’en haut apporte une sensation de grandeur et permet d’observer le glacier en entier. D’ailleurs, ce n’est pas possible à tous les points de vue. C’est pour cela que nous nous sommes rendus à Eggishorn. Pour s’y rendre, il faut prendre une cabine depuis Fiesch jusqu’à Eggishorn (27,50CHF aller/personne). Une fois arrivés au sommet, il faudra marcher une bonne demi heure (voir moins si vous avez de bonnes chaussures anti-dérapantes) sur un chemin accidenté pour accéder au point de vue où l’on découvre le glacier en entier. Pique niquer devant ce spectacle est selon nous une merveilleuse idée.

panorama-glacier-aletsch-valais

Pour redescendre, vous avez la possibilité de reprendre la cabine, ou si comme nous vous n’avez pas de cash (pas de paiement en carte possible), vous pouvez redescendre à pied jusqu’à la station intermédiaire Fiescheralp (comptez 1h), c’est toujours ça d’économisé. Petit plus, le parking ne nous a couté que 4 CHF. Je vous promet que toutes ces dépenses, on vous les dit pour être transparents, en valent vraiment la peine! Vous verrez! 😉

 

Le col de la Fourka et le glacier du Rhône

En partant vers Zurich depuis le Valais, on avait le choix de prendre l’autoroute ou de passer par la route des Cols. A votre avis, on a choisi quoi? La route des cols bien sur! Malgré les routes escarpées à flanc de falaises (toujours en très bon état), on ne regrette rien du tout, les paysages étaient magiques.

Il y avait des glaciers perchés de tout les cotés, il était même possible de rentrer à l’intérieur du glacier du Rhône. Pour ceux de notre région, je suis (presque) sure que vous ne saviez pas que le Rhône nait en Suisse. Bref, une grotte a été creusé à l’intérieur du glacier et du coup on peut marcher à l’intérieur. J’avoue que ça fait un peu peur au début (surtout quand on est claustrophobe), mais c’est génial là dedans!
En plus, le prix est raisonnable pour la Suisse : 7CHF/personne.

 

La riche Zurich

A Zurich, nous avons rejoint Fabienne et Benoit du blog Novo-Monde (c’est leur blog qui nous a donné envie de partir en tour du monde) et malgré le mauvais temps, on se sera bien occupés :

  • Pique-nique au bord du lac,
  • Ballade en bateau sur le lac de Zurich en observant les jolies maisons avec les montagnes en arrière-plan,
  • Trempette dans les eaux thermales (Thermalebad & Spa) d’une ancienne brasserie reconvertie en SPA avec un bassin sur les toits offrant une magnifique vue sur Zurich. On était vraiment bien là! 😉 (Tarif : 34CHF/personne, ça fait mal!)

Pour les transports à Zurich, Fabienne nous a pris une carte où nous avions les transports illimités pendant 24 heures pour 30CHF/personne mais le tarif normal est de 80CHF/personne.

 

 

Le mont Pilatus

Le lendemain, Benoit avait prévu la grimpette du mont Pilatus près du lac des 4 cantons avec un dénivelé effrayant (environ 1700m). On savait qu’il y avait une vue exceptionnelle alors on a tenté l’expérience. Et franchement, ça s’est plutôt bien passé, on est montés à notre rythme (environ 5h) avec plusieurs pauses sandwich jusqu’à la récompense tant attendue : une vue de dingue à 360°. C’était incroyable!

vue-lac-quatre-cantons-zurich

Bon, si vous avez envie de voir la vue sans effort, il y a un train qui s’y rend. C’est d’ailleurs le train à crémaillère le plus raide dans le monde avec une pente maximum à 48%, rien que ça! On a pris le train pour redescendre et j’avoue que c’est impressionnant!
Comptez environ 45 minutes de trajet aller qui vous couteront 18CHF/personne.

Avant de retourner à Zurich en train, on s’est arrêtés à Lucerne, une charmante ville avec un ancien pont en bois embellis de géranium accessible facilement depuis la gare. Le pont a subit un incendie dans les années 90 et a depuis été restauré. On peut notamment y voir des peintures sous les arcades.

pont-bois-lucerne-zurich

 

La délicieuse Gruyères

Pour finir en beauté notre séjour en Suisse (surtout pour nos papilles), on s’est rendus à Gruyères. Plusieurs stops étaient prévus mais nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que l’on souhaitait. 

Début de la journée à Broc (juste à coté de Gruyères) pour visiter le musée de chocolat Caillier (12CHF/personne). Ce musée est superbe, on le recommande fortement. Les explications sont claires et concises, vous n’avez pas l’impression d’être saoulés par les informations et surtout il y a des dégustations! Joris pense que c’est le meilleur musée que nous ayons visité pour le moment.
D’ailleurs, vous saviez que 80% des Suisses préfèrent et consomment du chocolat au lait?

Ensuite, on est arrivés pile à l’heure (14h) au musée du Gruyère pour observer la démonstration, renseignez-vous auparavant pour ne pas la manquer. C’était intéressant et l’audio-guide dynamise bien la visite. Et en plus, il y avait à nouveau de quoi déguster!

Pour finir, on est partis se balader dans Gruyères, un village médiéval très charmant. Il était possible de visiter le château et le musée HR Giger (décor lugubre et métallique). Malheureusement, nous n’avions pas assez de temps pour les deux et avons choisi le château. La visite est bien mais l’intérieur n’est pas exceptionnel, on regrette notre choix.
Pour le musée du gruyère (7CHF/personne) et la visite du château (10CHF/personne), il existe un billet combiné à 12CHF/personne.

On allait quand même pas terminer notre séjour en Suisse sur une mini déception! Avant de partir, on a acheté de la meringue cuite au feu de bois avec de la crème double qu’on a mangé le soir-même. Et là, je peux vous dire que c’est tout simplement une tuerie! Je me souviens que le vendeur nous avait dit : « 20 secondes de plaisir, 20 ans sur les hanches », ça explique tout!

 

On en pense quoi finalement de la Suisse?

Notre trip en Suisse était génial! On a pris une vraie claque au niveau des paysages. On les comparait à la Patagonie, c’est pour dire! Il n’y a pas beaucoup de touristes en Suisse mis à part des asiatiques qui visitent le pays en 72h top-chrono et des locaux qui ont le pouvoir d’achat pour visiter leur pays.

Et oui, le niveau de vie en Suisse est élevé. Ca nous a surpris de voir une Porsche toutes les heures alors qu’en France, c’est plutôt une par mois et souvent immatriculée Suisse. Bref, les Suisses gagnent bien leur vie, ils ont un pays avec des infrastructures entretenus, propres et surtout des paysages incroyables préservés grâce aux prix élevés qui en freinent plus d’un…

D’ailleurs, nous ne serions jamais allés en Suisse si nous n’avions pas des amis sur place pour nous héberger. Pour nous, c’était avant tout l’occasion de les retrouver depuis le tour du monde. Ils nous ont tous accueillis comme des rois! De belles soirées à se remémorer nos belles aventures autour d’un bon verre de vin Suisse et d’une vraie raclette (non pas une raclonnette!). Je me souviendrais toujours de Vincent en Bolivie qui m’a vite corrigé quand j’ai exprimé mon manque de raclette. Je ne savais même pas qu’il y avait une différence mais en fait, la raclette traditionnelle consiste à faire chauffer une demi meule et racler le fromage chacun son tour alors que la raclonnette est la machine avec les petites pelles. Au final, ça reste du fromage chauffé mais je ne voudrais surtout pas me mettre à dos le peuple Suisse!

D’ailleurs, on a bien rigolé pendant le voyage quand on rencontrait des Suisses. Souvent, on jouait à la Belote mais vu qu’ils ne connaissaient pas, on leur demandait de nous apprendre un jeu. Chez eux, le jeu de carte ressemblant le plus à la Belote est le Chibre. Alors sur le coup, ça choque un peu mais je vous jure que c’est vrai!

On a pleins de différences de langage avec les Suisses (qui parlent français) mais rien qui rendent la discussion incompréhensible, on vous rassure! Par exemple :

  • Les chiffres : « huitante » pour quatre-vingt et « nonante » pour quatre-vint-dix. Au final, leur logique est bonne mais ça fait très bizarre au début, surtout quand on te dicte un numéro de téléphone…
  • « Comment? » va remplacer le « Comment, ça va? », allons droit au but.
  • « C’est monstre bien! » Traduction : c’est super bien! Ils le mettent un peu à toutes les sauces et on se prend vite au jeu!
  • « …, ou bien? ». A chaque fin de phrase, il y a souvent un petit « ou bien », ça remplace le point final.
  • Le meilleur : « On y va gentiment? » En gros, « on y va maintenant » mais à la manière Suisse, c’est toujours plus doux!

Il y en a pleins d’autres mais c’est ceux là qui nous ont le plus marqué.

Vous saviez que les Suisses pouvaient garder leurs armes chez eux après le service militaire? C’est ce qui fait de la Suisse le pays pouvant activer son armée le plus rapidement. Ah oui, ne vous étonnez pas si vous voyez des militaires dans la rue courir avec leur arme, « c’est normal »!

Pour finir, on a eu l’occasion de tester quelques « spécialités » comme le carac, un gâteau à la pistache avec du chocolat à l’intérieur. Mais aussi les boissons préférées des Suisses : le Rivella et l’Ice Tea de chez Migros. On est pas trop fan du Rivella, on trouve le gout assez chimique par contre l’Ice Tea est bon mais ça reste un thé glacé.

 

Pour une première, la Suisse est un véritable coup de coeur! On espère y retourner pour découvrir à nouveau des paysages incroyables! Ce trip nous a également donné envie de découvrir l’Europe. Grace au tour du monde, nous avons découvert des paysages incroyables alors qu’il y en a juste à coté qui le sont tout autant!
Merci encore à Mélanie, Vincent, Fabienne, Benoit, Isabelle et Etienne pour votre accueil, c’était monstre bien grâce à vous! 😍

 

La vidéo à ne surtout pas regarder si vous ne voulez pas aller en Suisse :

Pour voir nos photos de la Suisse, c’est par ici.

8 Comments

  1. Avec de telles photos et un tel enthousiasme, comment ne pas comprendre et partager ton coup de cœur ?!

  2. Comment ça, vous n’avez pas visité le Lavaux?! Il faut revenir;-)
    Super article! J’ai beaucoup ri en lisant la partie sur nos différences langagières. Le coup du numéro de téléphone dicté par un Français, c’est difficile pour nous aussi, je m’y suis déjà heurtée de nombreuses fois. Alors je compatis 😉

    • Heeeey, merci pour ton commentaire!!!! Les numéros, c’est toujours bien comiques, on retrouve des amis Suisses ce week-end mais en France cette fois-ci et je sens qu’on va bien rigoler!
      En tout cas, on a encore pleins d’endroits à découvrir en Suisse, ce sera pour la prochaine fois! En attendant, on note toutes les bonnes idées! 😉

  3. Vos photos sont très belles, la Suisse je pense qu’il faut faire des économies avant de penser y mettre les pieds.

    • Salut, c’est clair qu’un séjour en Suisse peut vitre devenir cher…
      Après, il y a toujours des solutions comme le camping ou encore le stop…
      En tout cas, je te souhaite de visiter ces merveilles de la nature un jour!
      Camille

  4. La Suisse, c’est quelque chose, si proche, et pourtant si dépaysante! mais c’est vrai que niveau hébergement et activités spécialement, ça peut vite devenir très cher!

Répondre à Bond n Fly Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>