La Serena et ses alentours

Nous voila à La Serena après plus de 1200 kilomètres d’autostop! On vous raconte notre super rencontre avec Juan, un camionneur qui nous a trimballé pendant 2 jours avant de visiter la région et boire un coup de Pisco avec nos amis belges!

 

San Pedro de Atacama – La Serena

Le défi était de taille pour une première fois en stop : parcourir 1200km depuis le fin fond du désert pour atterrir à La Serena! On a d’ailleurs bien cru abandonner le stop dès le début car à San Pedro, y’a pas 50 voitures qui passent!

Finalement au bout de 2h un mec nous a pris pour nous laisser à Calama. On a ensuite demandé à un camionneur garé sur le bord si il pouvait nous avancer un peu, ce qu’il a fait!

Mais la vrai rencontre, c’était avec Juan, encore un camionneur qui lui allait jusqu’à Santiago! Il nous a emmené jusqu’à La Serena en 2 jours en faisant quelques arrêts pour nous montrer quelques endroits comme le désert fleuri! C’est un désert où certaines années, des fleurs sortent du sable grâce aux faibles précipitations de la saison.

desert-fleuri

Il nous a même permis de dormir dans la remorque vide de son camion : une nuit épique!
On a fait que parler de tout et de rien avec lui, on aurait d’ailleurs jamais cru apprendre toute l’Histoire du Chili dans un camion!

Bref, super expérience qu’on va évidemment renouveler! On espère revoir Juan à Santiago!

juan-camion-stop

 

La Serena

Nous n’avons pas fait grand chose dans la ville car comme d’hab, on avait du retard sur le blog!

On a quand même trainé dans le centre pour aller au marché artisanal. Il y a pleins de vendeurs qui proposent des sucreries aux fruits (notamment à la papaye) qui a elles seules valent le détour! Camille voulait évidemment tout gouté donc on est repartis avec un peu de tout… :)

Le musée archéologique aussi vaut un petit détour. Il y a notamment un authentique Moaï de l’île de Pâques qui a pas mal voyagé pour atterrir ici, à La Serena!

C’est aussi dans cette ville que nous avons rencontré un couple de belges : Charlotte et Bruno, avec qui on s’est super bien entendu dès le début! Eux allaient vers le nord, nous vers le sud mais on voulait vraiment rester ensemble! A tel point qu’on a passé 2 jours à réfléchir où aller ensemble! On a failli partir en Colombie sur un coup de tête, puis au Costa Rica, mais finalement, nos chemins se sont malheureusement quittés à La Serena… On espère les revoir en Belgique dès notre retour!

pisco-bar-belges

Et surtout, nous ne sommes pas prêts d’oublier que dans cette ville nous avons vécu notre premier tremblement de terre. Il était quand même de magnitude 6,4. Alors pour les Chiliens c’est juste un tremblement mais quand on se fait réveiller à 3heures du matin et qu’on a l’impression que le toit va nous tomber sur la tête, ça fait une drôle de sensation! Bref, maintenant les répliques c’est de la gnognote pour nous! 😉

 

La vallée d’Elqui

Située à 1h30 de bus de La Serena, cette vallée verdoyante ressemble un peu à la Provence : rues pavées, haies de peupliers et climat similaire au sud de la France! Tout de même une différence : cette vallée est un haut lieu du New Age, ce qui fait qu’il y a pleins de fans de ce courant qui ont débarqués ici et qui ont ouvert des boutiques de produits bio ou d’autres trucs de hippy! Ca donne une ambiance super calme et posée au village qu’on a bien aimé!

La vallée est aussi réputée pour ses distilleries de Pisco, l’alcool national (même si le titre est en jeu avec le Pérou)! Nous en avons visité une : la distillerie Los Nichos qui reste la moins industrielle! Elle se situe à quelques kilomètres après le village et la visite (qui coûte 1000CH) vaut la peine. On vous expliquera toute les étapes de la fabrication du Pisco avec à la clé une petite dégustation! Evidemment on est repartis bouteille en main avec les copains Belges pour une bonne soirée!

vallee-elqui-pisco

La région est aussi idéale pour observer les étoiles! Le ciel est très peu pollué par les lumières alentours et très clair avec plus de 300 jours d’ensoleillement par an! Malheureusement on est tombé pendant une nuit pas très claire…

Toutes les agences de La Serena et du village proposent des excursions souvent très chères (environ 15000 à 20000CH) avec des observatoires. Nous en avions trouvé une avec un particulier (ancien directeur d’un observatoire) à 7000CH/personne.

Il vous emmène simplement hors de portée des lumières de la ville avec ses propres télescopes et avait l’air très pro! On ne sait pas en réalité ce qu’il en est mais le service avait l’air d’être là. En plus il parle super bien français! Son « agence » se trouve en haut du village en partant sur la route qui continue plus loin dans la vallée. Bref, si vous l’avez rencontré, dites nous ce que vous en pensez!

 

Punta Choros et les Islas Damas

Au nord de La Serena (environ 2h en bus), Punta Choros est le point de départ pour les excursions aux Islas Damas : un groupe d’îles magnifiques! Pour vous y rendre, il suffit de prendre un colectivo sur l’Avenue Francisco de Aguirre (départ à 9h). L’aller-retour coûte …

On ne s’est pas attardé dans le village mais il n’avait pas l’air d’y avoir grand chose à faire… On a donc filé à l’embarquement pour aller sur les îles! Le bateau coûte 10000CH/personne à quoi il faut rajouter l’entrée à la Réserve. On ne connait pas son prix car nous y sommes allé pour la journée de l’environnement et c’était gratuit!

Le bateau commence par aller sur une première île où on ne peut accoster. On y a vu lions de mer, manchots, loutres et de nombreux oiseaux! C’était magnifique et on a trouvé que ça ressemblait un peu aux Islas Ballestas au Pérou.

En chemin vers la seconde île, on a eu l’immense chance de voir un banc de dauphins! Ils étaient une dizaine et énormes! Ils nageaient juste à côté du bateau avant de plonger plus profond! C’était juste magnifique de pouvoir observer ce spectacle!

dauphins-chili

On est ensuite arrivé sur l’île avec sa plage de sable blanc et son eau turquoise (la baignade est cependant interdite). On a marché pendant 1h sur les sentiers de l’île pour en découvrir quelques aspects comme ses plages et sa faune! Finalement nous sommes rentrés après un tour d’un peu plus de 2h qui en valait vraiment la peine!

islas-ballestas

 

Hébergement

La Casa de Maria : à La Serena, on vous conseille plus que vivement cette petite auberge familiale (7 ou 8 chambres) située sur la rue « Las Rojas ». Maria est juste géniale, ses fils aussi et grâce à leur bonne humeur tout le monde a la pêche! En plus c’est pile poil au bon endroit : 10min du centre et à deux pas du terminal et du centre commercial! 7000CH par nuit et par personne pour une double avec SDB partagée.

selfie-maria-serena

Camping Barbosa : juste à côté de la rivière qui passe dans le village de Pisco Elqui, ce camping est un petit paradis! L’été ça doit surement être différent, mais là on était absolument seuls! Le prix est de 5000CH (tarif basse saison) par personne pour un emplacement avec douches « chaudes ».

 

La région de La Serena et Pisco Elqui vaut un détour de quelques jours ne serait-ce que pour explorer la vallée de l’Elqui ou les îles Damas! En plus vous pourrez goûter les meilleurs Piscos du pays 😉

15 Comments

  1. Cette escapade vous a réservé de belles émotions !

  2. Le tremblement de terre a dû être impressionnant mais a-t-il fait des dégâts en surface

    • Celui que nous avons vécu n’a pas fait de dégâts. D’ailleurs les chiliens ne se sont même pas levés pour un « petit » comme ils disent (de magnitude 6,4 quand même)!
      Par contre il y en a eu un fin septembre qui a fait quelques dégâts dans la région car il était bien plus fort (magnitude 8,6 si je me rappelle bien).

  3. bon séjour au Chili !

  4. Merci pour toutes ces infos! Avec mon copain nous partons dans 3 mois direction l’Amérique du Sud pendant 5 mois. Au programme l’Argentine, le Chili, la Bolivie et le Pérou. Je lis pas mal de vos articles…ça donne envie! Je me demandais si vous étiez partis avec votre tente ou si vous en louez une avant vos treks? Merci d’avance et continuez bien à vous régaler!

    • Salut Morgane,
      C’est une aventure incroyable qui vous attend! On vous souhaite bonne chance dans ce projet 😀
      Pour la tente, nous sommes partis avec et c’est un demi-regret car on ne l’utilise pas tant que ça…
      En plus dans les villes touristiques de départ de treks, il y en a toujours à louer.
      Mais ça peut quand même être bien utile si vous comptez faire du stop ou dormir chez l’habitant :)

  5. YEAH !!! On est dans le blog !! :-) top l’article ! C’est exactement ca :-)
    On vous embrasse fort et vous nous manquez !! Vous venez en Belgique des que vous pouvez ! Au plus vite :-):-)

  6. Quelle aventure! ça doit vraiment faire bizarre de vivre un tremblement de terre!
    La balade à l’air super sympa, par contre la baignade était interdite pourquoi?

  7. Mélanie et Vincent

    Le Chili… ça a vraiment l’air incroyable!! Profitez beaucoup :) On a bien pensé à vous car au téléjournal ils ont montré des images du désert fleuri! Juste magnifique :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>