La mystérieuse Île de Pâques

L’ île de Pâques fait rêver beaucoup de voyageurs. Ce petit bout de terre en plein milieu de l’Océan Pacifique, éloigné de tout autre endroit est un paradis que peu de personnes ont la chance de découvrir. Grace à nos billets d’avion tour du monde, on a eu le privilège d’y faire un saut et d’apprécier la tranquillité de l’île!

 

Le contexte

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que les premiers habitant étaient des polynésiens qui sont arrivés des Marquises. Toujours aujourd’hui, cette culture est prédominante sur l’île, depuis devenu chilienne. Mais les locaux se sentent avant tout polynésiens!

Beaucoup de mystères persistent sur les civilisons et leurs déclins, mais aussi et surtout sur le pourquoi du comment des moaï, ces grandes statues éparpillées sur toute l’île!

Pour plonger directement dans la culture Rapa Nui et vous éclairez sur les modes de vies ancestraux de l’île, je vous conseille de commencer par le musée anthropologique d’Hanga Roa. Il vous permettra de mieux connaitre la culture locale et en plus il est gratuit!
Dans un autre local, il y avait une exposition photo sur la vie quotidienne des Rapa Nui (habitants de l’île de Pâques) que Camille a vraiment adoré!

 

Les volcans

L’île de Pâques est une île volcanique. Sa forme triangulaire est due aux trois principaux volcans qui ont « construit » l’île, chacun est situé à un angle du triangle.

  • Le volcan Rano Kau : Il est le plus proche de la bourgade d’Hanga Roa (1h pour le gravir depuis le village). Son cratère qui culmine à 324m est parfaitement circulaire et vraiment impressionnant. Il est envahi par des marais de roseaux et peuplé de plusieurs espèces d’oiseaux. L’accès au cratère est gratuit, en revanche, pour visiter le village d’Orongo (sur un bord du volcan), il faudra payer l’entrée au Parc National Rapa Nui, j’y reviendrai.

volcan-rano-kau

  • Le volcan Maunga Terevaka : Situé au nord de l’île, légèrement reculé dans les terres est le point culminant de l’île de Pâques (511m)! Il est plus difficile à atteindre car les sentiers ne sont pas balisés et pas forcément facile d’accès si vous n’êtes pas véhiculés… On ne peut pas vous dire grand chose car on l’a gravit un jour de pluie et on ne voyait pas à 10m mais il parait que la vue à 360° est grandiose…

On ne voyait vraiment pas grand chose...

On ne voyait vraiment pas grand chose…

  • Le volcan Poike : Il se trouve à l’extrême est de l’île. Je ne sais pas bien quoi dire car nous n’y sommes pas allés. Il parait que l’ascension vaut le coup et que les environs sont pleins de pétroglyphes (gravures sur pierre). A faire avec un guide car ils sont difficiles à trouver si on ne connait pas la zone!

 

A la recherche des moaï

moai-renverses-ile-paquesC’est bien évidemment ce qui retenait le plus notre attention et j’imagine celle de tout les gens qui viennent ici! Les moaï, ces statues de toutes tailles parsemées un peu partout! Il faut savoir que l’île compte des dizaines de sites avec des moaï. Le problème est qu’elles ont toutes été renversées. Celles qui sont de nouveau en position verticale ont été restaurées durant le XXème siècle. Et il y’a encore du boulot avant de toutes les relever!

Pour avoir un premier aperçu dès votre arrivée, vous pourrez vous balader dans le village d’Hanga Roa et ses proches environs pour découvrir les statues! Il y’en a notamment en plein centre près du port et un peu plus loin en suivant la côte vers le nord! Le site de Tahai est d’ailleurs très impressionnant et photogénique!

tahai-paques-ile

 

Les moyens de locomotion 

Même si l’île ne fait que 24km de long, il vous faudra un moyen de locomotion pour la parcourir. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour explorer les sites plus éloignés :

  • Le vélo : 10000CH.
  • Le scooter : 20000CH.
  • La voiture : 35000CH.
  • Le quad : 50000CH.

NB : ces prix sont pour une durée de 24h. Ca peut être très utile pour voir un coucher et un lever de soleil à l’autre bout de l’île!

voiture-location-ile-paquesPour notre part, nous avons choisi la voiture qu’on a partagé avec un autre couple ce qui avait l’avantage d’une part de diminuer le prix, mais aussi d’être couvert en cas de pluie. Comme l’île est très basse et en plein océan, dès qu’une averse se profile, on se la prend quasi à coup sur!

Le vélo est à mon sens pas intéressant car louer 2 vélos revient au prix du scooter…

On a fait une ou deux fois du stop, ça a bien marché, encore faut-il qu’il y ait des voitures dans la direction où vous allez! Je pense même qu’il est possible de faire le tour de l’île en stop à condition de ne pas être trop nombreux et patients bien sur!

 

Notre tour en voiture

En une bonne journée il est possible de faire un grand tour et de voir la majorité des sites. Nous avons procédé de la manière suivante :

Nous avons loué la voiture à 10h et sommes partis directement derrière l’aéroport pour longer la côte sud de l’île. Plusieurs sites très rapprochés parsèment cette côte, la plupart non restaurés, donc les statues sont au sol. Ils se ressemblent un peu tous : des ahus (plateformes où étaient érigés les moaï) avec des statues en mauvais état, la tête souvent face au sol… La côte n’en reste pas moins impressionnante avec de grosses vagues qui viennent s’éclater sur le rivage noir volcanique et le bleu profond du Pacifique!

vagues-cote-ile-paques

Après cette série de sites, vous arriverez à la bifurcation pour le cratère de Rano Raraku. Ce site est situé sur les pentes du volcan du même nom qu’on appelle aussi « la nurserie ». C’est en effet là qu’étaient fabriqués les moaï. Ce site n’est à manquer sous aucun prétexte! On se balade entre les moaï géants et on peut en voir à tous les stades de la fabrication! Un gros coup de coeur sans hésitation!
Ne manquez pas le cratère du volcan en empruntant le chemin qui bifurque à gauche après l’entrée, c’est vraiment joli!

rano-raraku-ile-paques

A noter :

Ce site fait parti du parc national Rapa Nui, tout comme le village d’Orongo à l’extrême ouest. L’entrée coûte 30000CH/personne pour visiter une seule fois chacun des deux sites!
Le billet peut s’acheter à l’office du tourisme, à l’aéroport dès votre arrivée ou en bas du volcan Rano Kau (bureau de la CONAF).

Continuez ensuite votre route vers Tongariki, un autre coup de coeur, et pour cause! 15 moaïs en très bon état devant une mer turquoise! On y est revenus plusieurs fois tellement ce site est magnifique et impressionnant!

tongariki-ile-paques

On coupe ensuite la péninsule à l’est pour atteindre la côte nord. Plusieurs petits sites valent le coup d’oeil comme par exemple le plus petit moaï ou encore les pétroglyphes géants de Papa Vaka.

Vous arriverez ensuite à Anakena, la seule plage de sable de l’île, mais quelle plage! Un sable blanc, une eau turquoise parfaite pour la baignade et une rangée de moaï! C’est d’ailleurs un des sites les mieux conservés. Les statues ne sont pas abimées et ont encore leur coiffe rouge sur la tête! A ne pas manquer, même Camille s’y est baignée et on y est retournés plusieurs fois!

plage-anakena-ile-paques

En revenant vers le village par l’intérieur des terres, vous arriverez à une bifurcation sur la droite pour le site d’Akivi. Celui-ci est un peu particulier car c’est le seul où les 7 moaï ont été placés face à la mer alors que tous les autres lui tournent le dos! C’est aussi le seul qui soit aussi loin de l’océan.

akivi-ile-paques

Direction ensuite le cratère du volcan Rano Kau. Certes on peut y aller à pied, mais comme il nous restait du temps, pourquoi se fatiguer!? Au bout de la route, le village reconstitué d’Orongo (il fait partie du parc donc entrée à 30000CH avec la carrière). Un parcours explicatif vous en dira plus sur le mode de vie de ses habitants. Cette culture est assez bien connue car le village reconstitue des habitations appartenant à une tribu plus récente.

On y apprend notamment le mode de sélection du chef de l’île! Chaque année, tous les clans se réunissait lors de la migration d’une race d’oiseau sur l’île. Lorsque le premier oeuf était pondu, chaque clan alignait son champion sur la ligne de départ pour une course effrayante!

ilot-volcan-ile-paquesLes participants devait descendre les falaises, nager jusqu’à l’îlot et trouver un oeuf. Le premier offrait l’oeuf à son chef qui devenant le grand chef de l’île jusqu’à l’année suivante!
On a même appris que certains adeptes de sports extrêmes voulaient remettre cette compétition au goût du jour…

 

Les levers et les couchers de soleils

Comme je vous le disais, les locations durent 24h, ce qui permet aussi de se balader dans l’île pour apprécier les levers et couchers du soleil! Nous sommes donc allés à Tahai (au nord d’Hanga Roa) pour voir l’un des plus beaux couchers de soleil de notre vie!

sunset-ile-paques

Le lendemain matin, réveil de bonne heure pour retourner à Tongariki (la rangée de 15 statues). Malheureusement, le temps n’était pas tout à fait de la partie, mais c’est un spot idéal pour le lever du soleil!

 

Pour les marcheurs

Ceux qui veulent s’adonner à la pratique de la randonnée en auront aussi pour leur compte! La ballade la plus courante part au nord du village pour aller jusqu’à l’autre bout de l’île ou presque : la plage d’Anakena (environ 20km aller)!

Nous avons coupé cette balade en deux pour ne faire que la première partie et sommes rentrés en stop! Ce secteur permet d’apprécier plusieurs ahus avec des statues souvent renversées, mais aussi des grottes.

La grottes aux deux fenêtre est magique : on s’avance dans un tunnel noir et étroit pendant 30m pour atteindre deux fenêtres sur l’océan et les îlots! L’eau est d’un bleu turquoise et simplement transparente!

grotte-ile-paques

On a d’ailleurs cru ne jamais y arriver! Il nous en est arrivée une belle au tout début de la ballade! On longeait tranquillement les falaises et là, je sens quelque chose qui me frôle la casquette… Je ne comprend pas tout de suite, je regarde en l’air et droit devant moi : un faucon qui m’arrive dessus! Je fait mine de le chasser et le voilà qui part se poser un peu plus loin. Je me demande alors si ça vient de ma casquette rouge et je l’enlève immédiatement. Mais non, il revient une minute après pour nous chasser de nouveau en nous rasant le crâne et en piaillant! On devait être sur son territoire avec ses petits ou ses oeufs et il voulait qu’on parte tout de suite. Quand ils s’y sont mis à deux, on a décidé de foutre le camp rapidement. J’espère que personne a vu ces deux dingos courir en criant et en agitant les bras au dessus de leur tête!

Après ça on a fait demi-tour morts de trouille et on croise nos amis. On y retourne donc à quatre pour se donner du courage! Ce stupide volatile nous a reconnu et m’attaque de nouveau! Et nous voilà tous les quatre en train de courir hors de son territoire! Il s’est finalement arrêté après quelques attaques. Bref, on s’en rappellera longtemps de cette histoire!

 

Pour les plongeurs

L’île de Pâques est aussi un petit paradis pour les plongeurs avec quelques sites remarquables! L’intérêt est dans la visibilité tout simplement incroyable, 40m au moins! Cela est du à la faible présence de micro-organismes dans l’eau. Les coraux sont dans un excellent état mais la faune n’abonde pas…

J’ai plongé sur le site du moaï où une reproduction de statue a été jetée par 23m de fond. Même si c’est une fausse, le site vaut le coup avec de beaux coraux et une architecture étonnante! J’ai même pu apercevoir une belle tortue et quelques murènes!

plongee-ile-paques

Niveau architecture, d’autres sites sont parait-il grandioses comme la pyramide par exemple.

Je vous conseille le Orca Diving Center avec un propriétaire (et un personnel) francophone et super professionnel!

 

Hébergement

Tout est très cher sur l’île de Pâques, les logements ne font pas exceptions…
Nous sommes donc allés au camping Mihinoa, un endroit parfait! Il n’y a par contre pas d’ombre mais c’est vraiment le seul défaut! Il y a même internet (quand ça veut bien marcher), mais surtout, Marta et Roger vous mettront à l’aise en deux minutes! Ils parlent tous les deux super bien français (lui est polynésien), et Marta est tout simplement géniale!

Elle nous a appris à faire des colliers de fleurs et nous a même emmené à « la pêche au caillou » le dimanche! Avec sa cousine, elles ne rigolent pas avec leur bobine de fil! En deux minutes elles avaient déjà attrapé 3 poissons. J’ai essayé toute l’après midi : RIEN! A part casser les hameçons et donner à manger aux poissons j’ai pas servi à grand chose…

A savoir : le camping sauvage est interdit sur l’île.

camping-mihinoa-ile-paques

 

Au total, nous sommes restés 7 jours sur l’île de Pâques mais franchement une semaine de plus ne nous aurait pas déplu. Même si l’on peut avoir un aperçu en 2 jours, il est agréable d’y rester plus longtemps pour découvrir les trésors de l’île.
Avant notre séjour, nous pensions ne visiter qu’une fois dans notre vie l’île de Pâques mais maintenant nous sommes surs d’y retourner!

6 Comments

  1. C’est vrai que c’est une ile assez mystérieuse que j’aimerais beaucoup découvrir…

  2. Ce lieu est vraiment un rêve « plus que les autres » (avec les Galapagos)! C’est intriguant, envoûtant, et juste trop beau. Votre coucher de soleil est dingue, juste WAOUH!!

  3. Trop trop trop magnifique!!! Ça fait envie!! Prochain voyage: patagonie Et ile de Pâques Le rêve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>