Une halte sympathique à Vang Vieng

Connue pour la fête, l’alcool et la drogue, Vang Vieng nous a bien surpris étant donné que l’on a vu un tout autre aspect de la ville! Pour nous, c’était plus grottes aventureuses, montagnes karstiques, jeux de carte et bungalow au calme.

Après notre boucle en scooter à Thakhek, on avait bien besoin de se reposer. L’objectif était de se rendre rapidement à Luang Prabang mais nos plans ont légèrement changé quand nous avons rejoint Laura et Lucas, deux français rencontrés grâce à notre page facebook.

 

Les temps changent

La réputation de Vang Vieng était assez sulfureuse. C’était un peu le haut lieu de la déchéance en Asie et tous les backpackers connaissaient cette ville. L’activité phare était de descendre la rivière sur une chambre à air de tracteur où il était possible de s’arrêter fréquemment afin de boire un petit coup (ou plus si affinités). Bref, vous imaginez bien le bordel si tout le monde finit bourré… Le pire était le manque de respect des touristes envers les locaux étant donné qu’ils rentraient en maillot de bain de la rivière à leur hôtel alors que les Laotiens sont ULTRA pudiques!

Il fallait s’y attendre, il y a quelques années, un accident est arrivé. Depuis, beaucoup de choses ont changées même si les fondamentaux ont survécu. Il est toujours possible de descendre la rivière en tubing et il n’y a pas presque plus de bars le long de la rivière. Les touristes pensent de plus en plus à mettre un sarong en rentrant vers leur hôtel et des seniors viennent repeupler un peu la ville fuit par les touristes en manque de « sensation forte ».

Vous me direz, c’est plutôt bien tout ça. Les locaux se sentent respectés, il y a moins d’abus mais ça se sont les apparences. On a pas vraiment trainé du côté fétard mais on est allés jeter un oeil par curiosité. Certains bars et hôtels proposent des formules assez surprenantes : « 1 bière achetée = 1 tee-shirt offert », « 1 nuit payée = 1 bouteille de Lao Lao (alcool local) » qui encouragent la consommation à outrance…

Bref, la ville est en plein changement et on leur souhaite que ça continue. D’ailleurs, nous avons dormi la deuxième nuit du coté tranquille de la ville et franchement c’était super!

 

Les activités à Vang Vieng

Comme à notre habitude en Asie, nous nous sommes bien reposés à Vang Vieng. En même temps, la chaleur est étouffante et il est difficile de sortir le bout de son nez l’après-midi. On aura profité d’être avec Laura et Lucas pour jouer à la coinche et partir à l’aventure dans les grottes. 

Petit condensé des activités à Vang Vieng :

  • Les grottes : Il y en a pour tous les gouts et de toutes les tailles. Nous ne les avons pas toutes faites car on commence à avoir notre dose depuis la boucle de Thakhek mais il y a de quoi faire!
    Notre grotte préférée : la grotte aux fleurs dorées. Il y avait un monsieur à l’entrée qui nous a guidé dans la grotte. Il parlait un peu français et nous expliquait tout avec passion. Un vrai plaisir pour les oreilles et surtout les yeux!
    La grotte aventureuse : On a testé la Bee cave avec nos amis dans l’espoir de trouver un coin de baignade. En fait, nous avons juste trouvé une grotte avec d’énormes criquets et surtout un guide complètement fou qui a voulu que l’on se baigne dans un trou où on se demandait comment on allait pouvoir remonter. En plus, il n’y avait rien d’exceptionnel. On ne vous la conseille pas!
    PS : L’entrée à chaque grotte est de 10 000 kips/personne.
  • La baignade : Outre la rivière qui passe au milieu de Vang Vieng, il est également possible de se baigner dans les grottes. Par exemple, la grotte du blue lagoon ou la grotte Tham Chang où la baignade est gratuite.
  • Le tubing : Cette activité permet de découvrir de magnifiques paysages et l’activité devient de plus en plus respectueuse pour les locaux. Pensez juste à prendre un sarong pour le retour jusqu’à votre hôtel. 
  • La montgolfière : Sylvie et Benjamin (Croc’Monde) rencontrés à Kampot au Cambodge nous avait beaucoup donné envie de faire une virée en montgolfière au-dessus de Vang Vieng. On avait prévu de faire notre baptème mais finalement on a pas eu le coup de coeur escompté pour verser 80$/personne pour cette activité.

 

Transport

Depuis Thakhek, le trajet est épuisant (13h au total). Il n’y a pas de bus direct Thakhek – Vang Vieng.

Nous avons du faire une pause à Vientiane, la capitale (60 000 kips/personne). On est arrivés au terminal du sud et on nous a dit que les bus pour Vang Vieng partaient du terminal central donc nous avons pris un tuk-tuk négocié à 30 000 kips. On s’est rendus compte qu’il y avait un bus qui faisait la liaison entre les terminaux.
Arrivés au terminal central, il n’y avait pas de bus pour Vang Vieng, nous avons du rejoindre le terminal du nord et cette fois-ci nous avons pris le bus local à 5 000 kips/personne.
Une fois arrivés au terminal nord, on a sauté sur le dernier minibus qui partait pour Vang Vieng même si le pris était un peu plus cher que prévu (50 000 kips/personne).

Au total, le trajet Thakhek – Vang Vieng nous a couté : 130 000 kips/personne.

A Thakhek, nous avons loué un scooter pour découvrir plus facilement et par nous-même les grottes de notre choix. Pour la demi-journée, nous avons payé 30 000 kips + 10 000 d’essence.

L’épisode du passeport perdu :
Au retour de cette après-midi, on a eu une grosse frayeur qui aurait pu mal se terminer. Lorsque vous louez un scooter, le loueur vous demande de laisser en caution votre passeport. Le problème, c’est que la femme avait donné le passeport de Joris à un autre français qui était déjà parti pour Vientiane. Bref, le propriétaire de notre hôtel juste en face a très bien réagi et a parfaitement géré la situation. Le lendemain matin, le passeport était revenu par bus de nuit. On a vraiment eu très peur et surtout beaucoup de chance d’avoir récupéré le passeport sans pépin.

 

Hébergement

On a testé 2 hébergements à Vang Vieng. On avait prévu de rejoindre Laura et Lucas à leur hôtel dès la première nuit mais on était trop fatigués et on avait juste envie de dormir. On a atterri à la Kianethong Guest House à 60 000 kips la nuit pour une chambre double avec fan, wifi, refil d’eau, eau chaude, loin du bruit et un accueil sympathique.

Le lendemain, on est partis rejoindre Laura et Lucas à la Maylyn Guest House à 70 000 kips la nuit. C’est un peu plus cher et il n’y a pas l’eau chaude. Par contre, vous aurez un magnifique bungalow dans un cadre luxuriant au calme avec des propriétaires sérieux et souriants. On ne serait pas restés autant de temps à Vang Vieng si nous n’avions pas trouvé ce petit coin de paradis.

Attention : Cet hôtel est situé de l’autre côté de la ville. Il y a deux ponts : un gratuit et un payant. Nous ne connaissons pas les tarifs çar nous n’avons pas payé. Le pont en bambou est gratuit. Le pont payant se paye lorsque vous venez de la ville, on ne vous demandera rien dans l’autre sens.

 

Après 4 jours bien reposants à jouer à nos jeux de cartes préférés, visiter des grottes aventureuses et manger de bons sandwichs, nous avons dit au revoir à nos amis français. Vang Vieng est une vraie surprise pour nous principalement grâce à l’hébergement au top!
On se retrouve à Luang Prabang les amis! 😉

 

Pour voir plus de photos, c’est par ici.

6 Comments

  1. Je suis allée 2 fois à Vang Vieng : 1 fois en 2011 et ensuite en 2014 où j’avais trouvé un grand changement. Fort heureusement toute la dépravation est terminée, la ville a mis un holà à tout ça ce qui fait qu’actuellement c’est devenu une ville normale et très agréable.. Véritable cadre enchanteur surnommé la « baie d’Along » du Laos..
    Je me suis replongé dans cet endroit grâce à votre blog qui est très bien fait..Merci

    • Bonjour Evelyne,
      C’est vrai qu’on avait pas entendu que du bien de Vang Vieng mais maintenant, la « dépravation » comme tu dis est concentrée dans un seul endroit!
      Une très jolie ville, parfaite pour se reposer, explorer les grottes ou encore se baigner 😀

  2. C’est cool que ça change peu à peu, parce que franchement, ce que j’avais lu jusque là ça donnait vraiment pas envie!!!
    Sympa le petit bungalow!

    • Coucou Cécilia, c’est clair que si on avait pas rejoint des copains à cet hébergement, on aurait pas apprécié de la même manière. Les choses changent tout doucement et j’espère que la situation continuera à s’améliorer.

  3. Dans chaque article de blogueur-craneur sur vang vieng c’est pareille : ca parle de déchéance et de manque de respect des touristes envers les laotiens … Mais pourquoi la déchéance ? Ya des gens qui aime bien faire la fête et boire de l’alcool ou prendre des drogues tu sais, faut de tout pour faire un monde. Et c’est pas les fêtards qui vont raconter sur leurs blogs que les voyageurs en mode bisounours coincé qui font que des ballades a bicyclette ont tort, ca s’appelle le respect des autres.
    Et pour le respect envers les laotiens, franchement ils sont pas non plus au top envers les touristes niveau politesse ou simplement respect donc je crois pas que voir un touriste torse nu les déranges tant que ça, surtout que c’est eux qui ont fais en sorte que vang vieng devienne comme ça et ils en plus profitent bien.
    Amicalement,
    Un voyageur qui aime les ballades a bicyclettes, mais aussi faire la fête.

    • Salut Tim,
      Ne penses-tu pas que le comportement des laotiens est provoqué par le manque de respect des touristes depuis plusieurs années?
      Effectivement, les laotiens qui peuvent gagner de l’argent ont raison d’en profiter mais beaucoup d’entre eux sont gênés par des pratiques irrespectueuses vis à vis de leurs cultures.
      Bien sur que tout le monde aime faire la fête, après chacun le fait à sa manière.

Répondre à Cécilia Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>