Escapade le long de la côte varoise (Partie 3)

Et voici, notre article final qui vous donnera envie d’aller découvrir la côte varoise. Après avoir passé  3 jours de St Cyr/mer à Hyères et 4 jours sur l’île Porquerolles, on a repris notre itinéraire en direction de l’est. Le début de notre escapade était surprenant et la fin ne nous a pas déçus, au contraire !

.

Jour 8 : Bormes les Mimosas – Fort de Brégançon

Bormes-les-Mimosas a été notre premier stop. La partie intéressante du village se situe en hauteur. Il y a un parking gratuit a deux pas du centre ancien. On en a profité pour faire une petite ballade jusqu’au château des seigneurs de Fos d’où la vue sur la mer vaut le coup. Ce village est très charmant grâce à ses ruelles colorées et surtout très fleuries, ce qui en fait sa renommée.

Vous trouverez dans la principale ruelle piétonne des artisans provençaux qui ont des façades originales et des produits qui donnent envie de casser la tirelire ! Pour ceux qui ont prévu d’y aller, n’hésitez pas à jouer les curieux : on a adoré la savonnerie de Bormes !

côte-varoise-bormes-les-mimosas

.

L’après midi on a visité plusieurs villages dans les terres près de St-Tropez :

  • côte-varoise-ramatuelleRamatuelle : Ce village n’est pas réellement exceptionnel si on y passe quelques heures. Il y a beaucoup d’activités artistiques (et du coup payantes). Au final, on s’est baladé dans le centre de la ville en forme d’escargot, très mignon et on est monté un peu plus haut pour bénéficier d’une vue sur la baie de St Tropez. Après la visite de ce village, on est partis en direction du phare de Camarat, d’où on a une vue dégagée sur la baie de Pampelonne.
  • Gassin : Du même style que Ramatuelle mais avec le monde en moins. Il n’y avait d’ailleurs aucun commerçant d’ouvert. Pourtant, le village situé en hauteur dégage une sérénité appréciable. En redescendant du village, n’hésitez pas à vous arrêter à la « Maison des confitures », elle est située à plusieurs kilomètres. Depuis le village, il faut suivre le Polo club, il sera situé à votre droite. C’est un vrai plaisir pour les papilles et les yeux. Il y a du choix pour tout le monde : myrtille, tomate et même champagne !

côte-varoise-gassin-bregancon

Le soir on s’est préparés des sandwichs à déguster devant le fort de Brégançon. Mauvaise surprise : le parking est payant (4€ après 17h30), on était dégoutés car 20 minutes plus tard le mec était parti… Bref, c’est le prix à payer pour voir la résidence officielle du Président. Depuis peu, des visites sont organisées mais il faut RESERVER, ne pas s’y prendre au dernier moment comme nous, le délai minimum était d’une semaine pour le mois d’août.

.

Jour 9 : Cogolin – St Raphaël

On a commencé notre journée par le village de Cogolin connu pour ses pipes. Par curiosité, on s’est rendu chez l’unique artisan qui continue sa production de pipes en bois de bruyère. Vous en trouverez de toutes sortes et de toutes tailles, il y en a pour tous les goûts !

Pour éviter la foule, on a choisi de visiter St Tropez en fin de matinée et un jour sans marché. La route qui y mène est facilement embouteillée mais par chance aucun problème pour nous. Franchement, on a beau dire que ce village est clinquant, etc. Oui, il l’est mais tout le village n’est pas comme ça. Si l’on monte en hauteur, on bénéficie d’une magnifique vue sur la mer avec le clocher et les ruelles sont aussi très charmantes. On espérait croiser 1 ou 2 célébrités mais ce ne fut pas le cas… Il y a quand même un incontournable si vous y aller : goutez la tropézienne ( à la framboise, elle est succulente). Même si c’est une chaine que l’on retrouve tout du long de la côte, la qualité est au rendez-vous.

côte-varoise-saint-topez

Le village de Grimaud est un incontournable de la région. L’accès aux ruines du château en haut du village se mérite mais le cadre est splendide pour les fans de photo et la vue est d’un coté sur la baie de St Tropez et de l’autre sur le massif des Maures : le cadre parfait ! En redescendant, n’hésitez surtout pas à vous perdre dans les ruelles, c’est un village qui réserve des surprises à chaque coin de rue !

côte-varoise-grimaud

côte-varoise-port-grimaud

En dessous du village, se trouve le village de Port-Grimaud. C’est en quelque sorte la petite Venise du coin grâce aux canaux qui la traversent. Il est possible de louer une barque électrique pour en faire le tour. Nous avons opté pour la version piétonne qui donne déjà un très bon aperçu. A savoir, le village est découpé en trois zones (deux sont accessibles au public), tous les parkings sont payants mais il y a moyen de tricher. Sur chaque parking il y a une première demi heure ou heure gratuite, si vous êtes rapides ça peut le faire !

Sainte maxime est une ville côtière charmante mais nous l’avions déjà visité. Nous avons juste fait un stop pour visiter les allées marchandes et boire un coup en terrasse (la chaleur étant au rendez-vous).

côte-varoise-saint-raphaelPour finir notre escapade en beauté, on a voulu pour notre dernière soirée s’offrir un restaurant à Saint Raphaël. On a du mettre deux heures à en trouver un qui nous conviennent (entre mes goûts compliqués et les restos bondés, c’est compliqué). Au final, on s’est retrouvé dans un resto le long du port qui n’était pas transcendant. On a eu une bonne surprise : des feux d’artifice en étant aux premières loges !

.

 

 

Jour 10 : Roquebrune sur Argens – Pierrelatte

côte-varoise-roquebrune-sur-argensPour notre dernière journée, on est revenus sur nos pas en passant par les terres. On était un peu fatigués des ces derniers jours mais on s’est quand même fait plaisir.

On est passé au village de Roquebrune sur Argens qui est lui aussi très charmant. Mais la vraie spécialité de la ville c’est le chocolat. Il y a un petit musée du chocolat (gratuit) à visiter où il y a notamment une tour Eiffel en chocolat noir qui trône depuis plusieurs années. La boutique vaut également le détour avec sa spécialité : le rocher de Roquebrune, des boules de chocolat fourrées au nougat (un délice!).

.

Pour finir, on a voulu se lancer dans le massif de l’Estérel mais la chaleur écrasante a eu raison de nous. On est quand même monté en hauteur (en voiture) pour avoir un joli panorama sur la plaine. On s’est promis d’y retourner car le coin nous réserve pleins de surprises.

côte-varoise-massif-esterel

.

Infos pratiques :
  • Concernant le logement, mis à part notre nuit de camping à St Cyr et sur l’île Porquerolles, nous avons dormi dans les hôtels F1. On aurait pu camper mais on a préféré avoir un bon matelas. L’avantage c’est qu’à la fin on était trois et c’était le même tarif puisque le prix d’une chambre est fixe (2 ou 3 personnes). Pensez à réserver surtout dans la région de St Tropez. Nous avons eu de la chance pour en trouver au dernier moment mais nous avons certaines fois dû négocier.
  • Pour ne pas trop entamer votre budget, évitez les visites payantes qui ne sont pas forcément nécessaires et profiter des paysages et des villages qui sont magnifiques dans cette région.
  • Pour économiser encore plus, faites les marchés : les produits sont frais et de qualité.

.

PS : Pour voir toutes nos photos de la côte varoise, c’est par ici !

2 Comments

  1. C’est dommage car l’été, ces destinations sont noires de monde. Personnellement, j’aime bien y aller au printemps. Il fait chaud et la foule n’est pas encore arrivée :-)

    • Salut Olivier !
      Tu as raison, ces destinations sont souvent bondées en été. Pourtant, nous on y est allés fin juillet début aout et il n’y avait pas tant de monde que ça, c’était d’ailleurs assez étonnant. Je pense qu’on a eu de la chance !
      En tout cas, si tu t’y rends et que tu souhaites plus d’infos, n’hésite pas à revenir vers nous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>