Escapade le long de la côte varoise (Partie 2)

Le début de notre escapade le long de la côte varoise vous a plu? Alors là vous ne serez pas déçus, on va vous parler d’un des trésors de la France : les îles d’Or (on en a fait que deux, la troisième étant entièrement nudiste).

.

Jour 4 : Porquerolles Ouest

porquerolles-plage-courtadeSi vous ne savez pas quoi faire de votre vie et que vous n’avez pas peur des études : on vous conseille d’être docteur sur l’île de Porquerolles. Joris a été malade et la consultation n’est pas cadeau.

Malgré ça, on a tenté de faire une balade dans l’ouest de l’île. On est passés par un moulin, des criques splendides et désertes, des ruines de fortification pour finalement atteindre la plage de Notre-Dame qui est plus éloignée et forcément moins fréquentée. Joris n’en aura pas vu la couleur. C’est dommage car elle était très jolie, moi qui ait peur de me baigner dans la mer je n’ai pas hésité une seconde à rentrer dans cette piscine.

porquerolles-moulin

.

Jour 5 : Porquerolles Est

Le lendemain, Joris a retrouvé un peu de force pour se lancer à la découverte de l’est de l’île. On est passés par des petits chemins de randonnée longeant la côte sud. Sur cette partie, la mer est difficilement accessible. Il y a justement de beaux points de vue depuis le haut des falaises.

porquerolles-randonnée

Au bout de quelques heures de balade, on s’est arrêtés boire un coup au Langoustier, un hôtel de luxe renommé (on faisait un peu tâche dans ce décor). Ensuite on a repris le sentier principal de la balade bleue en longeant de magnifiques criques pour finalement s’arrêter à la plage d’argent : c’est la plus connue et la plus proche du port, forcément c’était bondé. Elle n’en reste pas moins une plage magnifique et surtout avec une eau transparente et aucun caillou, juste du sable blanc, ce qui est parfait pour moi.

.

Jour 6 : Ile de Port-Cros

porquerolles-bateauSi vous souhaitez aussi vous rendre sur l’île de Port-Cros depuis Porquerolles ne faites pas comme nous. On a eu la merveilleuse idée de retourner sur Hyères afin de reprendre une navette vers l’île de Port-Cros. Le bateau qui ramène de Porquerolles ne dépose pas au même endroit que celui qui repart pour Port-Cros. On a du prendre un bus puis attendre la prochaine navette suite à notre retard. En bref, il vaut mieux y aller avant ou après être allé sur Porquerolles.

On a passé la journée à marcher tout autour de l’île en longeant la côte et c’était magnifique. On a emprunté le sentier des crêtes et le sentier des plantes qui nous ont donnés un bon aperçu de l’île. Deux ou trois plages valent le coup d’oeil, notamment la plage du sud pour ses eaux calmes et transparentes.

porquerolles-plage-du-sud

Concernant la plage de Port-Man, elle est effectivement jolie mais ne vaut peut-être pas la marche qu’il faut effectuer pour s’y rendre. Etant donné qu’elle est à l’autre bout de l’île, on s’attendait à être tranquilles, c’était sans compter la présence de nombreux bateaux. Quant à la plage de la Palud, elle comporte un sentier sous-marin qu’on a pas eu le temps de tester. En plus l’eau n’est pas si transparente que ça.

porquerolles-port-man

.

Jour 7 : Porquerolles – Le Lavandou

Pour cette dernière journée sur Porquerolles on se l’est un peu coulé douce à la plage de la Courtade. Au programme : baignade, farniente, snorkelling : les vacances !

En fin d’après midi on est parti accompagnés de ma soeur pour continuer notre escapade le long de la côte varoise en direction de Bormes-les-mimosas.

porquerolles-plage-courtade

.

A savoir :
  • Les logements sur cette île sont onéreux. Nous avions la chance d’avoir mes grands-parents qui avaient loués un appartement. Néanmoins, profiter des plages en une journée se fait facilement par la navette, comptez 19,50€ aller-retour.
  • Pour se déplacer sur l’île, quatre sentiers principaux sont accessibles aux vélos et permettent de joindre les bouts de l’île rapidement. Si vous êtes à pied, les vélos sont parfois imprudents, préférez les sentiers réservés aux piétons. J’oubliais de préciser que les engins motorisés ne sont pas acceptés sur l’île (enfin sauf le port).
  • Nous y étions début aout et les restrictions en matière d’incendie sont importantes. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’office du tourisme chaque matin. Vous y trouverez également une carte détaillée des sentiers à 1€ qui vous sera bien utile.
  • Joris étant malade n’a pas pu profiter des spots de plongée mais aux environs de Porquerolles et de Port-Cros, il y a des merveilles à ne pas manquer si vous passez dans le coin.
  • Concernant la nourriture, si vous passez plusieurs jours sur l’île, pensez à amener des provisions car les prix sont parfois exorbitants!

.

N’hésitez pas à partager vos expériences sur les îles d’Or et surtout si vous avez testé des spots de plongée!

PS : Pour plus de photos, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>