Escapade le long de la côte varoise (Partie 1)

Et oui, voyager c’est aussi découvrir notre pays qui reste tout de même magnifique ! On est pas chauvins au point de considérer que c’est le plus beau pays du monde mais la côte varoise comporte quelques joyaux que nous nous devions de visiter!

On est quand même partis 10 jours alors autant vous dire qu’on a pleins de choses à vous raconter. On change un peu, on va vous présenter notre escapade jour par jour, ce sera plus facile pour vous de visualiser notre itinéraire le long de la côte varoise.

.

Jour 1 : Pierrelatte – Saint-Cyr-sur-Mer

Départ à 10h, déjà à la bourre, mais on s’en fout, c’est les vacances ! Avant d’arriver à Saint-Cyr-sur-Mer, on fait des haltes dans trois villages provencaux :

  • La Cadière-d’Azur : un village calme et charmant perché sur une colline. Les ruelles baignent dans une ambiance très provençale. La vue sur le massif de la Sainte-Baume en haut du village vaut le coup de grimper.côte-varoise-le-castellet
  • Le Castellet : un autre village provençal où il règne une ambiance beaucoup moins calme. C’est un endroit très touristique en été. Ce village médiéval reste tout de même très charmant avec ses nombreuses échoppes d’artisans. Sur la route, on en a profité pour acheter du vin de Bandol.
  • Evenos : un autre village posé sur un bout de rocher ! Ce dernier est plus calme, il n’y a (presque) pas de touristes et aucun commerçant non plus. Les ruelles, l’église et les ruines du château en font un village authentique.

côte-varoise-events

Avant d’arriver à St Cyr, il était encore trop tôt pour rejoindre notre camping. On s’est permis une petite baignade dans la calanque du port d’Alon. Le parking est payant (à moins que l’on soit originaire de la ville), il y a du monde, mais c’est une crique sauvage et reposante qui vaut le détour.

côte-varoise-st-cyr-sur-mer

Ensuite on a rejoint notre camping un peu original à St Cyr. En fait, un site propose à des particuliers d’héberger dans leur jardin. La première fois, on redoute un peu : Est ce qu’on peut sortir quand on veut? Est ce que le feeling va passer? etc. Au final, ce couple nous a accueillis comme des rois, ils nous ont offert un coup à boire, fait visiter le jardin et proposer de dormir dans une cabane aménagée au lieu de notre tente (comptez 10€/personne la nuit, si vous voulez les contacter, demandez-nous) !

Une fois installés, on s’est baladés le long de la plage au crépuscule qui n’était qu’à 200 mètres. A savoir, il existe une copie de la statue de la liberté dans cette ville !

.

Jour 2 : Saint-Cyr-sur-Mer – Toulon

Cette journée on s’en souvient encore tellement on a vadrouillé de partout.

Première étape : Sanary sur mer.

Une petite ballade le long du port où l’on a adoré les petits bateaux en bois colorés. Le musée de la plongée d’archéologie sous-marine n’a en soi rien d’intéressant, par contre, il y a une vue intéressante en haut de cette tour romane avec une table d’orientation. On a continué la ballade sur les hauteurs de la ville jusqu’à la chapelle Notre-Dame-de-Pitié qui bénéficie d’un cadre idyllique.

côte-varoise-sanary-sur-mer

Avant de pique-niquer, petite halte à la plage de Portissoles où Joris a testé le sentier sous-marin. Au final, il n’y avait rien à voir et en plus il y avait des méduses… Par contre, la plage est quand même très jolie.

.

Deuxième étape : Six-four-les-plages.

En réalité, cette ville n’a rien d’extraordinaire. Par contre, son port est le point de départ pour la presqu’île du Gaou et l’île des Embiez.

côte-varoise-ile-du-gaou

Comme son nom l’indique, la presqu’île du Gaou ne nécessite pas de bateau pour s’y rendre. On a donc utilisé nos « BMDoublesPieds » pour en faire le tour. Malheureusement, le festival très connu qui s’y déroule avait lieu la veille, du coup une grande partie de la presqu’île était fermée au public. Pour le peu qu’on ait vu, c’est un endroit calme, reposant et sans artifice où il fait bon flâner.

Pour se rendre à l’île des Embiez, nous avons dû prendre le bateau (12,50€ aller-retour). On a réussi à faire le tour de l’île en 1h30. Les paysages sont propres à chaque coté de l’île. On a commencé par la face sud où il y a de mignonnes petites criques.

A un moment, il a fallu grimper pour atteindre le point culminant de l’île où vivent deux chèvres et le mémorial de Paul RICARD (ancien propriétaire de l’île). De l’autre coté, on trouve une belle vue sur l’immensité de la mer et des plages frappées par les vagues.

côte-varoise-ile-embuez

.

Troisième étape : visite des chapelles.

côte-varoise-notre-dame-de-pepioleAprès avoir rejoint la terre ferme, on a pris direction la chapelle Notre-Dame-de-Pépiole (oui, on aime bien ça les chapelles). Celle-ci avait un charme fou. Elle est complètement cachée au milieu des oliviers. A l’intérieur, le plafond est bas, les bougies donnent une impression de chaleur. Bref, cet endroit est reposant et vaut le coup d’oeil.

Pour finir la journée en beauté, j’ai eu la merveilleuse idée de vouloir grimper à la chapelle Notre-Dame-du-Mai où l’on bénéficie d’une vue magnifique à 360° sur la rade de Toulon et ses environs. Il faut savoir que la route est fermée l’été et que ça nous a valu plusieurs kilomètres supplémentaires pour nous y rendre. Heureusement, la vue est époustouflante, sinon j’en aurais entendu parler…

côte-varoise-notre-dame-du-mai

.

Jour 3 : Toulon – Porquerolles

Pour bien commencer la journée un peu épuisés de la précédente, on a grimpé (en voiture) le Mont Faron qui domine Toulon. Il est possible de faire une halte au Mémorial du débarquement, mais c’était payant et c’est pas vraiment notre tasse de thé.

côte-varoise-foulon

Plus à l’est, en direction de Hyères, on a trouvé un endroit magnifique dans Toulon. Ca s’appelle l’anse Méjean et l’anse Magaud. Ce sont des petites calanques avec une eau bleue azur dominée par une chapelle (oui, encore!). Un vrai coin de paradis dans Toulon.

.

côte-varoise-hydres

Avant d’aller rejoindre ma famille sur l’île de Porquerolles, on s’est arrêtés à Hyères. Nous qui adorons les villes charmantes, on ne s’attendait pas à autant de répondant venant de cette ville. La vieille ville est très charmante avec ses petites ruelles. On a pris notre courage pour monter ses ruelles pentues jusqu’à la Villa Noailles qui abrite le musée du design (un peu trop artistique pour nous), où l’on bénéficie d’une belle vue sur la ville et la mer en fond. Il est agréable de se promener dans le jardin en contrebas de la villa.

.

Ce soir là, nous avons dormi sur l’île de Porquerolles, découvrez prochainement la suite de notre escapade le long de la côte varoise dans le sud de la France.

PS : Pour voir plus de photos, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>