De San Antonio à Requinoa en stop

Le stop a totalement changé notre expérience en voyage. A chaque rencontre, notre itinéraire se modifie et nous avons tous les jours des surprises. Cette expérience nous plait tellement que nous étions obligés de vous en parler plus en profondeur, d’autant plus que nous venons d’être invités 3 jours chez un nouvel ami : Rodrigo!

 

Avant de prendre la route, nous sommes restés 3 nuits dans une ancienne maison à Valparaiso remplies de jeunes étudiants et travailleurs. Ils nous avaient fortement conseillés de ne pas passer par Santiago si on voulait faire du stop car ce serait bien plus compliqué. Nous avons donc choisi leur itinéraire : la route des fruits

Le lendemain matin, nous prenons un bus pour la portion Valparaiso – San Antonio (4200CH/personne) car il est difficile de faire du stop. Une fois à San Antonio (ville qui accueille le plus grand port du Chili), nous sommes perdus. Nous n’avons aucun plan car cette ville n’est pas du tout touristique et les locaux ne savent pas très bien nous expliquer comment rejoindre la route des fruits car nous sommes en plein milieu de la ville… 

Au bout de 10 minutes de marche, un taxi ralentit et nous appelle pour monter dans sa voiture. Ni une, ni deux, j’en ai trop marre, je vais à sa rencontre pour lui demander de l’aide. Au final, Jaime savait où nous voulions aller et mine de rien il nous restait encore pas mal à marcher dans la ville, on est contents qu’il soit passé par là. Il s’est arrêté une fois en route pour prendre une photo avec une Française, il était trop content! Au final, il n’a pas voulu nous faire payer car il voulait que l’on ait un bon souvenir des Chiliens. 

taxi-gratuit

Bref, la journée commence bien! Après 1 ou 2 km de marche, on a trouvé un spot où les voitures peuvent s’arrêter. Dans ces moments, on se sent vraiment observés et c’est pas vraiment facile de tendre le pouce mais ça en vaut la chandelle! 15 minutes plus tard, Salvador nous récupère et vu qu’il était en week-end, il avait envie de nous faire découvrir la région de sa résidence secondaire. Il nous a baladé à travers des lacs, des vignes et nous a même permis d’entrer dans une résidence sécurisée avec pleins de très belles maisons, une énorme piscine et la mer (on ne s’est pas baigner, mais qu’est ce que j’aurais voulu : la piscine était IMMENSE).

salvador-selfie

Et puis, je crois qu’il nous a bien aimé et nous a emmené chez lui pour que l’on puisse découvrir sa maison qui est pour le coup originale. Il l’a fabriqué lui-même et elle tout simplement extraordinaire. C’est un dôme en bois avec pleins de grandes vitres et même sur le toit pour pouvoir observer les étoiles de son lit! C’est vraiment le rêve, on veut la même! Ca fait partie des endroits où l’on se voit bien vivre, perdus dans la nature!

maison-bois

Après cette belle rencontre, nous sommes repartis sur la route des fruits armés de notre pouce pour rejoindre la Panaméricaine au sud de Santiago. Et cette fois-ci, c’est Rodrigo qui nous a pris. Au début, Rodrigo n’était pas très bavard mais vous me connaissez je ne lache rien et du coup à force de poser pleins de questions, il nous a proposé de manger chez lui le soir pour qu’on se restaure avant de repartir.

Finalement, rien ne s’est passé comme prévu. On a effectivement mangé chez lui, mais surtout il nous a invité à dormir chez lui et ça c’était vraiment cool. Surtout que le lendemain il y avait un rodéo et que l’expérience nous tentait bien!

Le lendemain, Rodrigo accompagné de son barbecue et de plusieurs kilos de viandes nous a emmenés au rodéo avec deux de ses filles : Javiera et Katalina. On a passé une excellente journée à découvrir ce sport (pratiqué différemment de ce que l’on a pu voir en Australie) mais aussi à manger, picoler, manger, picoler & aussi discuter avec toute sa famille qui était trop fière de nous avoir à leurs cotés.

rodeo-requinoa

Après une discussion le soir-même avec Rodrigo, nous voulions continuer notre route vers le sud mais apparemment il n’en était pas question pour lui. Le lendemain, c’était férié et nous étions invité au repas de famille avec encore une fois un bon barbecue, un plat de cazuela (viande mijotée avec du riz, du maïs et des légumes) et du vin! D’ailleurs, on ne vous l’a pas dit mais Rodrigo transporte principalement du vin sur son camion et nous en a offert une bouteille (rien que ça!).

Pour finir, après trois jours passés en compagnie de Rodrigo nous avons passé la dernière journée avec ses enfants et leur mère Victoria avant de prendre un bus de nuit en direction de Pucon. Les au revoir ont été difficiles mais Rodrigo a prévu de nous rejoindre en France et bien sur nous viendrons lui rendre visite au Chili.

rodrigo-chapeau-requinoa

 

Voila, vous comprendrez pourquoi on adore faire du stop. Au début, on était un peu réticents car il existe des risques qu’il ne faut pas négliger. Néanmoins, ces rencontres ont totalement changé notre voyage et nous ont fait découvrir un Chili que nous n’attendions pas et que nous ne sommes pas prêts d’oublier! 
Et en plus : il nous reste encore 20 jours d’aventure au Chili! 😀

6 Comments

  1. QUE DE BEAUX SOUVENIRS A RACONTER PLUS TARD AUX ENFANTS ET FAIRE REVER BEAUCOUP PLUS TARD LES PETITS ENFANTS SANS COMPTER LE REVE QUE VOUS NOUS APPORTEZ

  2. hello les jeunes
    c ets trop beau de voir vos visages et vos photos, ca nous emeut tres fort et nous donne envie de repartir au Chili!!
    Mais quand mem , ici ca va ! L automne est la, le voyage nous a laissé une belle energie; Les nouvelle sdu Nido sont bonnes. Je continue mon boulot et voit des jeunes en vrai galere et du coup je pense a vous tous , la communaute du voyage;
    Plein de bises de France, vous avez la Bona onda!
    A bientot vous lire
    Elisabeth et dominique , en souvenir de L aSerena

    • Coucou Elisabeth et Dominique, nous sommes très contents de pouvoir partager notre expérience avec vous! Les Chiliens sont vraiment adorables, on a vraiment eu le coup de coeur pour ce pays et ses habitants.
      Bon courage pour le boulot et c’est vrai que des jeunes en galère il y en a de partout! Mais pour nous ce sont des galères voulues, enfin des galères qui font la magie du voyage et qui nous laissent de bons souvenirs au final!
      Merci à vous en tout cas pour votre soutien! Bisous à vous deux!

  3. Mais c’est trop génial! vous tombez sur des supers personnes! génial! et effectivement cette maison arrondie, elle est complétement waouuuuh!!

    • Ouuuuui totalement les Chiliens sont très accueillants et chaleureux!
      Et pour la maison, je veux vraiment la même, cette maison est extraordinaire et super facile à construire et pas chère selon son propriétaire. Y a plus qu’à comme on dit! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>