Arica et le passage de la frontière Pérou – Chili

Nos premiers pas au Chili nous ont bien requinqués de nos mauvaises aventures péruviennes! On vous raconte nos premières impressions sur ce pays ainsi que le passage de la frontière!

 

Le passage de la frontière

La dernière ville du Pérou avant la frontière est Tacna. Depuis le terminal de bus national, il suffit de traverser la rue pour atterrir dans le terminal international. D’ici, vous pourrez prendre un bus ou un taxi pour traverser la frontière jusqu’à Arica!

Deux solutions : 

  • en bus : il coûte 12S/personne pour aller jusqu’à Arica mais le temps de trajet sera plus long qu’en taxi.
  • en taxi : c’est le moyen le plus direct pour passer la frontière car les formalités sont accomplies avant même de monter en voiture. A la frontière, juste un petit tampon et terminé! Il vous en coûtera 20S ou 4000CH par personne.

Attention, il est interdit de faire entrer des aliments frais, des fruits, des végétaux, etc. Les feuilles de coca sont par exemple censées êtres interdites au Chili!

 

Arica

A notre arrivée, nous avons été très surpris par la ville! Le niveau de développement n’est pas du tout le même de l’autre côté de la frontière. Les centres commerciaux pullulent, des supermarchés, des banques à tous les coins de rues! Evidemment les prix ne sont pas les mêmes non plus.
En plus les gens sont super accueillants! A notre arrivé à l’auberge, le personnel faisait des blagues et essayait de nous parler français. Quelle différence avec le Pérou! On s’est dit : « on est plus en Amérique du Sud là ou c’est juste cet hôtel qui est super?! » Et en fait ils sont juste comme ça! On était fous dans la rue à sauter partout comme des débiles pour exprimer notre joie!

Bref, parlons de la ville!
Nous avons visité plusieurs lieux d’une des villes les plus sèches du monde (moins d’1mm de pluie par an) :

Le Museo de Sitio Colon 10 : il présente les momies Chinchorras, les plus vieilles jamais découvertes. Les corps ont été découverts récemment et n’ont pas bougés de leur emplacement d’origine, ils sont simplement sous une vitre sur laquelle on peut se balader! Le musée coûte 2000CH et comprend un audioguide en espagnol ou en anglais. On vous épargne les photos pour ne pas faire peur aux plus jeunes!!

Le Morro de Arica : en grimpant au dessus du musée, vous pourrez monter sur cette colline qui domine la ville et le bord de mer pour avoir une vue panoramique sympa!

cerro-vue-arica

On s’est aussi bien baladés dans la ville pour prendre un peu de repos! La rue principale (piétonne) est agréable pour flâner. Si vous avez la motivation, poussez jusqu’à la jetée au nord de la ville pour admirer les grosses vagues qui s’écrasent sur les rochers et les pélicans!

Arica est aussi un haut lieux du surf chilien! Des compétitions internationales ont lieux sur les vagues géantes de la côte Pacifique!

J’ai donc pris un cours de surf avec un prof super sympa qui m’a bien aidé! Le prix est de 25000CH mais ça les valait vraiment! Il vous emmène dans un endroit  avec des vagues adaptées à votre niveau et surf avec vous pendant 3h non stop!

surf-arica-joris

C’est notre auberge qui nous a proposé ce cours : Arica Surfhouse Hostel. Cet hébergement est un peu cher (30000CH pour une double) mais on en avait vraiment besoin après avoir dormi dans un grenier avec une souris et fait 36h de bus!

 

Nous avons adoré Arica! Même si on a pas fait grand chose, notre première impression du Chili nous a séduits! On en avait aussi surement besoin après notre mauvaise expérience du Pérou.
On se retrouve très vite dans le désert d’Atacama pour des paysages magnifiques!

4 Comments

  1. Merci pour vos conseils, on a bien profité aussi pour se reposer à Arica après les 4 jours intenses à san pedro de Atacama. Passage à la frontière s »est bien passé ! Petit conseil pour les futurs voyageurs, nous avons opté pour le bus qui fait Arica – Tacna ( donc dans l’autre sens) on a paye 2000CH par personne, et c’était très rapide . Les bus partent toutes les 20min du terminal :-) bisous à vous deux les français !!!

  2. Arica est une ville qui m’avait bien plu aussi entre le Morro, le musée dont vous parlez, le cimetière d’Azapa, la balade du bord de mer, les bâtiments de Gustave Eiffel… Et ses environs sont superbes, notamment le parc Lauca. Contente que votre première impression du Chili soit bonne, c’est une superbe destination :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>